DÉTOURNEMENTS MASSIFS A LA CNPS PAR MEKULU MVONDO

La règle établie par MEKULU MVONDO, celle qui lui permet d’amasser des fortunes à travers les détournements de l’argent épargné par les cotisants de la CNPS et par la perception des rétro commissions, c’est que, quand la CNPS achète un investissement, elle le fait au prix fort; mais quand elle vend, c’est en monnaie de singe, le véritable prix de vente se réglant sous la table.

Visiblement, pour montrer les fameux « investissements » de la CNPS, MEKULU et ses complices puisent dans l’argent des cotisations épargnées par les travailleurs camerounais, pour verser des sommes faramineuses entre les mains des propriétaires (individuels ou institutionnels) des immeubles, contre fortes rétro commissions.

Et plus tard, ils déclarent les investissements (terrains et immeubles) comme sans valeur, ne valant souvent même pas un franc symbolique. Cela se fait sur les livres comptables, sur la base certainement du rapport d’un expert corrompu par le DG de la CNPS. Et plus tard ils revendent ces terrains et immeubles apparaissant sur les livres comptables de la CNPS comme sans valeur, à un gros prix, dont une partie est payée sous la table au DG de la CNPS et aux siens sous forme de rétro commissions, en déclarant souvent l’autre partie d’une telle vente comme un gros profit de la CNPS cet exercice-là.

L’immeuble CAMAIR Paris, place de l’Opéra, a été acheté à 4 milliards FCFA par la CNPS. Il est loué à Louis Vuitton, mais de tels loyers n’apparaissent nulle part dans la comptabilité de la CNPS. Qui perçoit ces loyers ? MEKULU MVONDO AKAME ? Ou l’un de ses complices ? MEKULU a proposé de revendre ce terrain CAMAIR de Paris Opéra lors des conseils d’administration de mars et mai de cette année, afin d’effacer l’affaire des loyers portés disparus. Mais les membres du conseil d’administration ont pris peur et ils ont refusé. Une affaire que nous suivons.

La résidence de fonction du DG à Bastos a été vendue à 40 millions FCFA. Un prix dérisoire pour un tel immeuble ! 40millions, ça veut dire que si Paul Biya nomme un nouveau DG après MEKULU MVONDO, on devra le loger à l’hôtel

Les écoles de la CNPS – C’est la même stratégie pour les écoles, que MEKULU MVONDO a bazardées à ses copains. La seule école qui y a échappé, c’est celle de MVOMEKA’A. Puisque les soldats de la garde présidentielle ont leurs enfants qui fréquentent là-bas.

Pourtant à son arrivée à la tête de la CNPS, pour démontrer que les écoles ne sont pas rentables, MEKULU MVONDO AKAME a multiplié par deux les montants de la scolarité. Malgré cela, les parents sont restés dans ces écoles qui étaient devenues élitistes.

Tel est le cas de l’École A GOUELLE de BONANJO, Douala, où la pension était portée à 300 000 FCFA. Ensuite MEKULU a affecté toutes les maîtresses dans des centres CNPS et a mis en location les écoles (bâtiments, matériel, didactiques…) à des loyers annuels de 3 000 000 FCFA, soit l’équivalent de 10 pensions. Si l’argument, selon lequel ces écoles n’étaient pas rentables, nécessitant le licenciement des enseignants, tenait debout, il n’y aurait pas de pertes aujourd’hui. Le CNPS perd en effet annuellement au moins 40 000 000 FCFA de pension dans cette seule école, pour ne gagner que 3 000 000 FCFA de location !!! Simple méchanceté ou autre opportunité d’enrichissement personnel du DG ? Nous suivons cette affaire.

Autres investissements que nous suivons – Le terrain du plateau ATEMENGUE, qui fait partie d’un domaine abandonné par les français à côté de l’ENAM, acquis à plus d’un milliard par la CNPS.

L’immeuble Dragages, derrière les sièges de la SNH et de la CRTV, est un ancien domaine abandonné par la société française des travaux publics Dragages (devenue DTP Bouygues) et acheté par la CNPS à 2 milliards FCFA.

L’immeuble de la mort, dont nous avons dénoncé les vastes détournements de l’argent des cotisants. Le CONSUPE enquête sur cette affaire.

Il y’a enfin cette affaire de Yannick Noah qui, d’après un informateur extérieur à la CNPS, serait en train de construire des logements sociaux sur un terrain. Ce terrain appartiendrait à la CNPS, qui devait y réaliser des investissements sportifs. La CNPS aurait par la suite classé ce terrain à pertes, comme sans valeur. Le projet de Yannick Noah, nommé « Cité des cinquantenaires » d’un cout de 64 milliards FCFA, dont 24 milliards pour le recasement, prévoit en effet pour Yaoundé, dans la Vallée de DJOUNDGOLO. Porte-t-il sur un tel terrain ? Nous avons de la peine depuis des mois à recouper cette information.

NDZANA SEME, 01/06/2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s