REVELATIONS DU PERE NGOMO SUR LES DERNIÈRES HEURES DE L’EVEQUE BALA

Mgr Jean Marie affichait toujours un air très soucieux, préoccupé et on sentait beaucoup de souffrances en lui.

 

  1. 9 jours seulement après l’Inhumation du jeune abbé ARMEL COLLINS NDJAMA, directeur du petit séminaire dudit diocèse trouvé mort dans sa chambre le 10 mai dernier, alors que la veille de sa mort, il a été dans les réseaux sociaux avec ses nombreux correspondants, voilà un autre drame sans transition, qui se produit. Volonté humaine ou simplement bon vouloir du Père céleste ? Difficile à trancher…la mort elle-même étant un grand mystère, on n’est pas sûr d’avoir toutes les clefs de bonne interprétation.

 

 

  1. Pendant les obsèques de son jeune prêtre, j’ai pu observer un évêque très affaibli, très touché par l’événement macabre, véritablement abattu…il dira lui-même aux parents du défunt, qu’il était plus affecté qu’eux les géniteurs. Ce qui a été absolument vrai. Le papa du défunt abbé était fort, serein, plein de foi et même, encourageait son épouse à tenir bon face à cette dure traversée de leur drastique désert. Je rappelle que je m’étais chargé de m’occuper personnellement des parents du défunt abbé, pendant au moins les 4 jours qui procédaient la levée à la morgue jusqu’au jour de l’enterrement.

 

  1. Après l’installation de la dépouille mortelle à la cathédrale et juste après la 2e messe de 21h, le vicaire général du diocèse de BAFIA, ami et camarade de petit séminaire, m’a fait l’honneur de partager le repas du soir, dans le réfectoire de Mgr Jean Marie Benoit Bala avec quelques autres prêtres: abbé OLOMO de la cathédrale de YAOUNDE, Jean Baptiste Abbé Ekassi en service dans le diocèse de Ding en France, le Père SAMUEL GBANG, spiritain, moi-même et les 2 évêques BALA JEAN MARIE BENOIT et ATHANASE BALS, émérite.

 

Tout au long de ce repas fraternel, les échanges étaient fluides et diversifiés, sous la bonne animation pleine d’humour et de taquineries du doyen de 90 ans…le père de nous tous. Certes, Mgr Jean Marie affichait toujours un air très soucieux, préoccupé et on sentait beaucoup de souffrances en lui…chose du reste normal pour un Père qui a perdu un fils de cette classe. Mais il gardait toujours son saint et doux sourire…Je notais en lui un stoïcisme silencieux.

 

A la sortie du réfectoire, il me dira « Merci Père pour avoir brandi 2000km de Doba à BAFIA, pour venir soutenir ton diocèse si durement éprouvé…ton petit frère Armel était mon bras droit en matière de portion des vocations dans le diocèse …il me laisse malheureux, avec les différents examens de fin d’année en cours, les coordinations déjà annoncées pour juillet et le cinquantenaire du diocèse prévue pour janvier 2018… ». C’était touchant…il m’a regardé silencieux et a baissé tristement la tête avant de conclure : Que la volonté de Dieu soit faite !

 

  1. Le 23 mai, jour de l’enterrement de l’abbé, je l’ai vu un peu réconforté par la présence de 4 autres évêques de la province ecclésiastique de Yaoundé, avec en tête, l’archevêque métropolitain qui a présidé l’eucharistie, avec autour, 210 prêtres et une foule nombreuse de fidèles, amis et connaissances du défunt abbé.

 

  1. Maintenant, 8 jours après l’inhumation de l’abbé Armel, Mgr Jean Marie Benoit Bala redonne à ses fidèles et à son clergé diocèses et à nous ses élites religieuses extérieures, le même plat, difficile à consommer… Certes, la question unique que je me pose en ce moment, est celle de savoir que nous veut le Père éternel ? C’est certains, pour moi, que Dieu a un message très pour nous, église catholique du Cameroun en général, et celle du diocèse de BAFIA en sa spécificité.

 

Donc, au lieu de chercher à divaguer et à tergiverser sur des questions métaphysiques vides de bon sens, j’invite mes amis. Chrétiens ou non, à garder la grande sérénité dans la Foi, l’Esperance et la charité…éviter des jugements inutiles, des débats profitables au diables et ses alliés. Prier pour que Dieu nous manifeste ses volontés et ses volontés. Qu’il nous prenne en grâce et nous bénisse…et qu’il aide les pouvoirs publics à trouver les vérités encore cachées derrière cette horrible histoire…

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s