LITIGE FONCIER: SONG BAHANAG ET L’OPERATEUR ECONOMIQUE ALBERT KOUINCHE SE DISPUTENT UN TERRAIN PROCHE DE LA MAISON DU CHEF DE L’ETAT AU QUARTIER GOLF A YAOUNDE (CENTRE)

Dans son édition du 1er juin 2017 le quotidien Le Jour parle du conflit qui oppose Song Bahanag l’ancien capitaine des Lions indomptables à Albert Kouinche opérateur économique, propriétaire des établissements financiers Express union. Les deux célèbres hommes revendiquent la propriété d’un terrain, qui a pour voisins directs Paul Biya le Chef de l’Etat et Françoise Puene dite «Mami Nyanga» promotrice hôtelière. L’espace querellé se situe au quartier Golf à Yaoundé dans la Région du Centre. Désormais le coin le plus recherché de la capitale où le mètre carré s’arrache à des prix improbables. Song Bahanag et Albert Kouinche possèdent donc chacun un titre foncier du terrain. Et il se trouve que le propriétaire des établissements financiers Express union a commencé y à construire. Ce qui ne plaît guère à l’ancien capitaine des Lions indomptables qui a un titre foncier du terrain acheté le 3 septembre 2007 par l’entremise de Me Assena Okouda Rufine, notaire à la Société civile immobilière Fatoude.

 

Le quotidien raconte que le 23 mai 2017 alors que les ouvriers d’Albert Kouinche étaient au chantier, une horde de gros bras est arrivée, «renversant matériel de travail et bousculant les travailleurs». Ils ont par ailleurs brandi une décision du Sous-préfet de Yaoundé II M. Yampen Ousman prise le 18 avril et qui en substance indique qu’à la requête de l’ancien capitaine des Lions les travaux entrepris par Albert Kouinche doivent être stoppés. Et ce pour des raisons de «risque potentiel de trouble à l’ordre public». Contacté par le quotidien, le conseil du propriétaire des établissements financiers Express union a pu prouver aussi que son client a réalisé sur le 17 mai 2013 un achat, titre foncier à l’appui par l’entremise de Me Nyabia notaire auprès de M. Bertrand-Marcel Delauney de nationalité française, qui lui avait acquis ledit lot chez la communauté Edoa Essono. Le journal indique que «l’acte de vente qui confère le terrain à M. Kouinche a été autorisé par la Ministre des Affaires foncières et du cadastre».

 

L’affaire est examinée au Tribunal de Mendong.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s