GUERRE CONTRE BOKO HARAM

La série noire au sein de nos éléments militaires du front se poursuit ce matin. Le capitaine NGOSSO’O a trouvé la mort ce matin.

Envoyé en mission sur ordre du COLONEL ACHEKE, le capitaine NGOSSO’O au retour a fait un accident avec une pick-up BJ de l’armée, s’en sortant avec un traumatisme crânien grave qui le fit entrer dans le coma.

N’étant pas membre des réseaux dirigeants de l’armée, le capitaine NGOSSO’O n’a pas bénéficié de l’évacuation sanitaire que son état grave exigeait urgemment.

Comble de tout, hier, la hiérarchie militaire a signifié à sa famille que la perte de la pick-up BJ lui est imputée et qu’elle devra la rembourser avec son salaire.

Ce matin, le capitaine NGOSSO’O a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôpital.

Soit il a succombé des soucis dus à la sanction de punition de l’armée contre lui, alors qu’il était convalescent et mal soigné, soit il a été tué dans la nuit.

Le capitaine NGOSSO’O, la quarantaine, était un commando qui avait accompli avec succès plusieurs missions au Tchad, à MAKARI et autres lieux, et en territoire nigérian, pendant lesquelles beaucoup de ses camarades étaient morts et il s’en sortait vivant.

Les militaires du front considèrent le traitement réservé au capitaine NGOSSO’O inacceptable et expriment leur mécontentement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s