QUELLE EST LA SITUATION DANS L’EXTRÊME-NORD DU CAMEROUN ?

 Population : Environ 3 millions d’habitants (2015, PNSA)
 Activités économiques : Agriculture, commerce, élevage et artisanat.

 Potentiel : La région est connue surtout pour le parc national de Waza. Mais le tourisme a diminué à cause de la menace terroriste.  
Bien que nos forces armées méritent des félicitations pour avoir, en collaboration avec le Nigeria et le Tchad, estompé le fléau Boko Haram, la gestion intégrale de la lutte contre le terrorisme laisse à désirer. 

• Total des Personnes déplacées : 313 568 

– Personnes déplacées internes : 191 908

– Refugiés : 62 565

– Refugiés non enregistrés : 23 430 

– Retournés Déplacés internes : 35 665
• Violations des Droits de l’Homme : Exactions causées par l’armée camerounaise lors des ratissages dans les villages, surpopulation carcérale (prison de Maroua construite pour accueillir 350 détenus abrite aujourd’hui plus de 1300 prisonniers). Le journaliste RFI Ahmed Abba est condamné à une peine de 10 ans de prison assortie d’une amende de 85 000 euros, reconnu coupable par le tribunal militaire de « non dénonciation d’actes de terrorisme » et « blanchiment d’actes du terrorisme ». Fumosoh Ivo, Azah Levis et Afuh Nivelle sont 3 élèves condamnés à 10 ans de prison pour avoir partagé une blague sur Boko Haram;
• Manque de services de base : Coupures fréquentes d’électricité, insécurité alimentaire qui affecte 35% des habitants, accès difficile à l’eau et à des soins de santé de base;
• La pauvreté, la sous-scolarisation, le chômage des jeunes font de cette région un vivier de recrues pour la nébuleuse Boko Haram.
Hier encore, 08 civils ont trouvé la mort dans un double attentat-suicide à Kolofata. Nous constatons aisément que la non mise en œuvre d’une stratégie intégrale (sécurité + développement économique + développement social + lutte contre l’extrémisme) nous coûte encore des vies!
Il est important de garder en vue la région la plus peuplée de notre pays, qui est aussi l’une des régions les moins bien gérées. En cette période de Ramadan, nous devons jeûner, nous devons prier, mais devons aussi agir. Sans violence et avec détermination, agir pour un autre avenir pour l’Extrême Nord !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s