BIYA NOMME UN ASSASSIN À LA TETE DE LA SÉCURITÉ MILITAIRE 

Un braqueur, trafiquant de drogue et assassin et chef de gang : le lieutenant colonel BANKUI EMILE JOEL. nommé. Directeur de la SEMIL(Sécurité militaire par Joseph Beti Assomo. Ministre de la défense. 
Les fins limiers du CCT. ont mené une incroyable enquête qui les a conduit de fil en aiguille vers cet officier supérieur de notre Armée Le Lieutenant colonel Bankui Emile : actuel directeur de la Semil, ami et proche de l’actuel Mindef avec qui, il a travaillé a Douala alors qu’il n’était que gouverneur du Littoral.
Tout est parti d’un braquage le 27 juin 2014. à Obala dans le centre au domicile du couple Monsieur Mbangue Edimo Martin et Mme Wondje Longo Françoise : cadres de banque dans cette ville.Les malfaiteurs emportent avec eux : une Renault. 4×4 de marque Duster après avoir mutilé et torturé l’épouse du propriétaire et victime du braquage. 
Les victimes saisissent d’une plainte le poste de commandement opérationnel de la gendarmerie le 8 août 2014.Les premiers indices orientent les enquêteurs vers un certain inspecteur de police Nlem Atiali Serge Bruno en service au Comnandement central du GMI à Soa à Yaoundé. C’est en réalité le chef du gang auteur du braquage. Cet IP est un dangereux criminel , multirecidiviste et repris de justice.Heureusement il sera abattu le 31 août 2014 par les anti-gangs de la Direction de la PJ.Ses collègues trouveront dans son domicile un véritable arsenal de guerre : qui le lui a fourni : vous le saurez plus loin.
Le 3 avril. 2015 alors qu’il se rend chez lui à Douala : Monsieur Mbangue Edimo Martin Luther aperçoit au niveau du pont du Wouri son véhicule volé il ya à peu près 1 an.Il appelle la gendarmerie nationale et au bout du fil : le lieutenant colonel. BANKUI EMILE JOEL chef du poste du commandement opérationnel de la gendarmerie de Douala.Ce dernier envoie le peloton mobile intervenir. Les hommes du colonel ramènent 4 braqueueurs pris à bord de ce véhicule volé dont l’épouse du policier braqueur abattu par les anti gangs l’IP NLEM ATiali Serge Bruno. L’enquête est confiée à l’adjudant chef NGOSS Balog Georges bras droit du lieutenant colonel BAnkui. Il libère tous les braqueurs, s’empare du véhicule volé et envoie promener les victimes. 

Q

uelques mois après : Beti Assomo nomme le lieutenant colonel BAnkui directeur de la SEMIL. Le colonel monte à Yaoundé avec son bras droit L’A/C. NGOSS Balog. Georges. Les victimes déboussolée saisissent le SED, puis la justice militaire le MINDEf. Silence radio.
Le 26 mai 2017 : les victimes font recours à l’ONG Mandela Center qui saisit à nouveau le Mindef. Cette fois-ci les lignes bougent et le ministre donne des instructions à la justice militaire et a la SEMil. pour diligenter en urgence une enquête. 

Le Commissaire du gouvernement le chef de bataillon saisi le directeur de la SEMIL le lieutenant colonel BAnkui pour faire comparaître devant la justice militaire l’A/C NGOss Balog. Refus catégorique de livrer son bras droit par le directeur de la SEMIL. Entre temps, le véhicule du Sieur Mbangue Edimo est toujours entre les mains du colonel directeur de la SEMIL et son bras droit et le dossier n’a pas bougé d’un pouce. Les deux receleurs se reclamant comme des proches du Mindef Beti ASsomo. 

Pour savoir qui est réellement l’actuel directeur de la SEmil le lieutenant colonel BAnkui EMile Joel ; il faut remonter à une autre histoire criminelle ayant défrayée la chronique il ya peu.Un policier du nom de Mapounou, inspecteur de police en. service à l’aéroport de Douala à l’époque avait été abattu froidement par le lieutenant colonel BANkui qui : l’aurait surpris en couchant avec son épouse l’IP Gisèle au domicile du colonel. 

En réalité, il s’agissait d’un crime crapuleux.L’IP Mapounou n’était en réalité que l’homme de main du lieutenant colonel BANkui qui, l’aidait à alimenter le trafic de drogue via l’aéroport de Douala. A la suite d’un malentendu entre le colonel BAnkui actuel directeur de la SEMIL et son homme de main l’IP Mapounou : différend lié à un problème de partage du butin de leur trafic. Le lieutenant colonel BAnkui avait liquidité l’inspecteur de police Mapounou en l’abattant avec une arme à feu.Le criminel avait par la suite transporté le corps de l’inspecteur via la malle arrière de son véhicule jusqu’à son domicile. Il a contraint son épouse Gisèle policière à accepter qu’elle était l’amant de l’inspecteur Mapounou et qu’il l’avait abattu. parce qu’il l’avait surpris en plein ébat sexuel chez avec son épouse. L’imposture avait marchée et le lieutenant colonel BAnkui actuel semil n’avait passé qu’un mois en prison pour distraire l’opinion.

Mes cher(e)s compatriotes : comment un tel voyou peut être propulsé à la tête d’une structure aussi sensible et névralgique à savoir la SEmil ? Que peut-on espérer de la lutte contre le terrorisme et, la sécurité du pays avec des tels voyous et bandits à la tête du renseignement SEMIL à. savoir le lieutenant colonel BANkui Emile JOEL actuel. Directeur de la SEMIL . 

Patrice Nouma

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s