DESERTION DES MILITAIRES CAMEROUNAIS EN FORMATION AUX ETATS-UNIS . LE MALAISE EST PROFOND , TRES PROFOND !!!

Une trentaine de militaires camerounais, envoyés en formation la base aérienne LACKLAND AIR FORCE BASE, située à San Antonio au Texas, ont déserté, d’après une source du groupe il y’a quelques instants. Le groupe des militaires camerounais était conduit par le colonel Martin Claude Owona. Il s’agit bel et bien de ce colonel qui fut limogé (par décret de Paul Biya du 12 mai 2015) de son poste de commandant de la Base aérienne 101 de la région militaire interarmées numéro 1, après deux mois de service seulement à ce poste, pour avoir détourné les dons en nature offerts par les opérateurs économiques et les citoyens camerounais, envoyés aux troupes du front de guerre de l’extrême-nord pour lutter contre Boko Haram. Arrivés à San Antonio pour une formation de 06 mois, les 30 soldats camerounais apprennent du colonel Owona que leurs frais de mission ne sont pas disponibles. 

Ils ont aussitôt compris que ce détourneur des fonds publics impuni et protégé par Paul Biya a détourné leur argent et qu’ils n’y pourront rien. Beaucoup d’entre eux ont décidé de déserter et de demander l’asile aux États-Unis. Le contingent des soldats camerounais de la force multinationale contre Boko Haram vient d’être démobilisé il y’a quelques jours, sans que leurs primes, volées par leurs officiers hiérarchiques pendant les 25 mois de leur mission, ne leur soient payées. Ceux parmi eux qui osent revendiquer leurs droits sont soit jetés en prison soit assassinés. Un grand malaise prévaut actuellement au sein de l’armée camerounaise dans tous les domaines. Les désertions se font en cascades. Beaucoup de soldats camerounais déserteurs rejoignent des gangs de «braqueurs» et des coupeurs de route avec leurs armes, ou alors ils rejoignent des groupes terroristes internes (du BIR notamment) qui exécutent les basses besognes du régime en assassinant les citoyens camerounais gênants au régime Biya. Beaucoup d’autres déserteurs se dirigent vers le nord, dans l’espoir d’entrer en Europe. Mais leur aventure se terminent pour beaucoup par leur recrutement comme terroristes en Libye, leur vente comme esclaves aux pays arabes, leur détention dans les prisons, ou leur mort lors de la dangereuse traversée de la mer Méditerranée. Nous lançons un appel aux États-Unis de stopper immédiatement toute aide militaire et financière au régime de Paul Biya. Cette aide qui ne sert à rien au Cameroun, comme la majorité des militaires camerounais peuvent le leur confirmer. Le Cameroun doit le plus rapidement possible, par la force, être libéré des mains de Paul Biya et des vieux officiers corrompus, affairistes et voleurs qui l’entourent et le protègent, faute de quoi le pays pourrait sombrer dans un bain de sang.   

TROP C’EST TROP ! ! !
Au Conseil Camerounais de Transition (CCT), nous avons un solide plan de libération et de transition du Cameroun vers une société démocratique qui sera dotée d’une constitution fédérale, d’une administration publique moderne, d’une armée républicaine, et d’un vaste programme d’investissements publics qui placera le Cameroun sur les rails du développement de son bien-être économique, social, environnemental et culturel. 

PATRICE NOUMA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s