CESSONS DE BLOQUER LA RÉVOLTE POPULAIRE BOUILLONANTE EN VOULANT CENTRALISER L’ORGANISATION DE TOUT MOUVEMENT!LAISSONS LE CONTRÔLE DE LA RUE AUX CITOYENS PATRIOTES ET AIDONS-LES CLANDESTINEMENT!

N’OUBLIONS PAS QUE LE RÉGIME MILITAIRE GÉNOCIDAIRE DE BIYA A BESOIN DES LEADERS POUR BRISER TOUS LEURS MOUVEMENTS POPULAIRES.

A FORCE DE VOULOIR ÊTRE LEADERS, N’AIDONS PAS CE GOUVERNEMENT BARBARE À BRISER TOUTE RÉVOLTE POPULAIRE ET À S’ÉTERNISER ILLÉGITIMEMENT AU POUVOIR.
Pour empêcher la manifestation du SDF, du CPP et des autres partis politiques le 21 octobre, le régime hypercentralisé de Yaoundé a fait encercler les domiciles des leaders officiels des manifestations.

Lorsque Jean-Michel Nintcheu a été arrêté, les militants du SDF n’ont plus manifesté.

Kah Walla, la présidente du CPP n’a pas été arrêtée et les militants du CPP ont manifesté. C’est une anglophone avec le même esprit patriotique.

Le régime hypercentralisé a besoin de contrôler et de neutraliser les leaders officiels afin de briser tout mouvement populaire.

Les anglophones l’ont compris et manifestent sans leaders précis. Is réussissent leur mouvement populaire, là où les francophones ne parviennent à rien à force de chercher les leaders.

L’obéissance est une reconnaissance de légitimité, une coopération, une compromission, une soumission.

Sortez de la logique des autorisations. C’est l’obéissance.

Le régime Biya tient à tout autoriser pour tout contrôler, afin de soumettre tout et tous.

Quelle opposition prétendez-vous être si vous vous soumettez et obéissez à votre ennemi?

L’autorisation d’un journal est conditionnée par la présence d’un directeur de publication, que le gouvernement peut arrêter, séquestrer, torturer ou tuer, afin de réduire le journal au silence et à l’obéissance.

L’autorisation d’un parti politique est conditionné par la présence d’un leader, que le gouvernement peut arrêter, séquestrer, torturer ou tuer afin de réduire le parti politique au silence et à l’obéissance.

Le centralisme est fondé sur la soumission de tous dans l’obéissance totale à un seul.

Il faut briser toutes les chaînes institutionnelles d’obéissance pour se libérer d’une autorité centralisée.

Lutter contre un gouvernement centralisé en cherchant soi-même à tout centraliser est voué à l’échec.

IL FAUT CESSER D’OBÉIR AU GOUVERNEMENT HYPERCENTRALISÉ DE BIYA!

Sortons de la logique des leaders centralisateurs chercheurs des autorisations gouvernementales, afin de lutter efficacement contre le régime hypercentralisé!

Arrêtons de chercher à contrôler les mouvements populaires. Nous faisons ainsi la même chose que le régime que nous combattons.

LE PEUPLE EST LE SOUVERAIN DU PAYS. 

Laissons que le peuple soit propriétaire du mouvement populaire, et aidons-le chacun avec les leaders informels non officiels qui exécuteront plus efficacement sa volonté, afin de porter sa lutte à la victoire.

AIDONS CLANDESTINEMENT LE PEUPLE CAMEROUNAIS A ENTRER DANS LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE CONTRE LE GOUVERNEMENT GÉNOCIDAIRE DE PAUL BIYA !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s