PLAINTE DU FFCI (FRONTLINE FIGHTERS FOR CITIZEN’S INTEREST) CONTRE LE GENDARME DJOMO YANNICK À BAMENDA.

OBJECT : Plainte contre le gendarme Ndjomo Yannick, en service à la Brigade de Bambui dans l’Arrondissement de Tubah. Monsieur le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal Militaire de Bamenda,

Président National de FFCI (Frontline Fighters for Citizen’s Interest), j’ai l’honneur de porter à votre connaissance les faits suivant qui, en jetant le discrédit sur les institutions de la République et les personnes qui en incarnent sainement l’esprit au quotidien, portent atteinte à certains citoyens et à ma propre et modeste personne.

M’étant rendu à Bambui ce jour, le 17 Février 2018, suite à un SOS catapulter par les malheureux citoyens sans défenses face aux exactions du sieur Ndjomo Yannick, il est seulement 18 heure, quand plusieurs citoyens de passage à Bambui dans l’arrondissement de Tubah se sont vus sans la moindre raison qui soit, violentées par le gendarme susmentionné, après avoir passé sa journée a consommé l’alcool dans un débit de boisson de céans.

Le gendarme est en culotte civile et porte des simples babouches. Apres avoir traine plusieurs femmes enceintes, étudiantes à l’Université de Bamenda et habitants de Bambui à même le sol, j’ai par téléphone informé le Commandant de Compagnie de gendarmerie de MEZAM.

L’officier est étranger à toutes ses exactions et affirme avoir interdit dans son ressort tout comportement de ce genre.

M’étant rendu auprès du gendarme en question, j’ai moi-même été molesté et ensanglanté pour avoir intervenu en faveur des citoyens sans défenses ; voir certificat médicaux légal ci-jointe.

Ainsi mes verres de lecture ont été cassés. Pire, le gendarme comme drogué a tenu devant l’immense foule des curieux présents, des propos comme quoi, simple gendarme qu’il est, même le général n’a pas d’ordre à lui donner ! Voilà Monsieur le Commissaire du Gouvernement, les propos d’un gendarme dans une Région en pleine guerre.

Dans l’espoir que ma plainte trouve une suite favorable, Veuillez agréer, Monsieur le Commissaire du Gouvernement, l’expression de ma considération distinguée.

Ampliations :

–         Réseau des défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC)

–         Commission National des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL)

–         Ministre Délégué a la Présidence chargé de la Défense (MINDEF)

–         Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de Défense (SED)

–         Gouverneur de la Région du Nord-ouest

–         Co légion du Nord-ouest

–         Délégué Régional de la Sûreté National Nord-ouest

–         Le General AGHA Robinson Ndong

–         Medias Nationaux et Internationaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s