« Je vote BIYA en 2018 » !

Voila en tout cas le message que des femmes camerounaise affichaient sans honte lors du traditionnel défilé du 8 mars.

28870606_1657150344330620_8517200859560296900_n

Quel est le rapport entre la femme camerounaise qui est marginalisé dans tous les sens du terme et cette journée commerciale ou la femme du tyran BIYA se fait des milliards en commercialisant son pagne minable ?

Au Cameroun les femmes souffrent de plusieurs abus qui ne sont et ne seraient jamais débattu tant que BIYA est au pouvoir.

  • LES MUTILATION GÉNITALES(EXCISION) : L’objectif principal de ces actes d’excision est d’assurer que la jeune fille n’aura pas des sentiments sexuels. Elles sont généralement pratiquées sur les filles dont l’âge varie entre 4 et 10 ans. Cette pratique brutale et inutile est fortement combattue partout ailleurs sauf au Cameroun dans les régions du CENTRE-SUD-EST et une partie du grand NORD.images
  • LE REPASSAGE DES SEINS : est une pratique traditionnelle répandue notamment au Cameroun (où près d’un quart des femmes l’auraient subi) visant à freiner le développement de la poitrine des jeunes filles par un « massage » réalisé avec des objets chauffés (pierre à écraser, pilon, spatule, etc.) ou non (pétrole, herbes, serre-seins, etc.). Cette pratique tabou a lieu entre 8 et 15 Merusak-Payudara-Menggunakan-Batu-Panas
  • CHÔMAGE DES FEMMES : Au Cameroun de BIYA, plus de 90% des femmes en age de travailler sont au chommage ou pratiquent des activités informels : call box, bayam sellam, etc.. Les paresseuses sont femme au foyer se contentant de la « ration journalière » du mari ou copain tandis que d’autres vendent le « piment »(prostitution) pour survivre.

CallBox120410500

  • RITE DE VEUVAGE VIOLENT :  Au Cameroun selon les tribus, c’est une coutume redoutée des femmes à cause de ses pratiques jugées humiliantes. Une femme reste enfermée dans la case du défunt conjoint, toute nue, sans nourriture, sans droit de se laver et sans droit de visites. Après l’inhumation, elle est soumise à une autre série d’épreuves. Ensuite elle est « donnée » a un des frères du défunt comme un vulgaire paquet !

maxresdefault

  • SOUS SCOLARISATION DES FILLES : « L’éducation doit redevenir une des valeurs essentielles de notre monde, elle doit rayonner de nouveau, elle doit s’imposer comme une force de bonheur, d’épanouissement, d’espérance. » Nelson Mandela, 1996. Au Cameroun, la sous-scolarisation et la déscolarisation sont des problèmes importants qui entravent la concrétisation de l’éducation primaire universelle, chez les jeunes filles. Plus de trois millions d’entre elles sont sous-scolarisées ! 70 % des filles camerounaises sont analphabètes !

analphabetes

  • HARCÈLEMENT SEXUEL : La femmes camerounaise est harcelé sexuellement au quotidien et sa n’émeut personne. Pour avoir un boulot certains patrons s’arrogent un droit de cuissage. Un journaliste de la chaine tribale VISION 4 a abusé d’une mineure et rien n’a été fait. Au contraire la gamine, victime d’un maniaque sexuel, a été conspué par d’autre femmes qui sont tellement habitué a ces violences sexuelles que c’est devenu « normal »

timthumb

Et c’est dans ce contexte que des femmes défilent avec des pancartes appelant a la réélection d’un tyran de 86 ans qui n’as jamais rien fait pour elles. Pire encore selon certaines indiscrétions BIYA aurait assassiné sa première épouse par ce qu’elle souhaitait qu’il quitte le pouvoir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s