DES MORTS LORS DES AFFRONTEMENTS ENTRE SEPARATISTES ET FORCES DE SECURITE

Un affrontement violent s’est produit entre les éléments séparatistes et les forces gouvernementales dans le sud-ouest du Cameroun, mardi 13 mars.

Niger-Delta-militants-new

 

Les hostilités ont eu lieu spécifiquement dans la ville de Nguti dans la division Kupe-Munanenguba de la région du sud-ouest.

 

Selon des sources proches, les séparatistes autour du mouvement dénommé forces de défense d’Ambazonia (ADF) avaient tenté d’attaquer la brigade de gendarmerie de Nguti.

 

Les échanges de tirs consécutifs à la riposte de la force publique ont duré quelques heures, non sans inquiéter les civils. Bien que l’information ne soit pas encore confirmée par des sources indépendantes, des témoins indiquent la force publique aurait enregistré plusieurs pertes.

Masked Ateke Tom militants hold their gu

 

Des pertes qui ne sont pas les premières. Plus de cent vingt agents de sécurité – soldats, policiers et gendarmes – ont perdu la vie dans les attaques de type guérilla classée comme une déclaration de guerre par le dictateur Paul Biya.

 

Mais malgré des mesures draconiennes comme le couvre-feu en vigueur au sud-ouest et au nord-ouest, les régions camerounaises d’expression anglaise semblent encore loin de la stabilité et de la sécurité d’antan. En raison des actions de guérilla des séparatistes qui ont récemment kidnappé au moins deux autorités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s