LE RÉCIT TRAGIQUE DES 4 BÉBÉS TUES A L’HÔPITAL CENTRAL CE MATIN

« Il n’était pas encore temps pour ma femme d’accoucher nos quatre bébés, elle était encore à 6 mois quand elle est partit suivre ses consultations habituelles. Les docteurs lui demandent de venir à la salle de travail. Ma femme leur répond qu’elle n’est pas là pour accoucher mais si vous insistez mon problème n’est pas encore de chercher l’argent des incubateurs pour mes bébés parce que ce n’est pas le moment d’accoucher. Les médecins ont insisté en lui disant qu’il n’y a aucun problème qu’il lui fallait seulement faire un peu d’effort. Miraculeusement, les 4 enfants sont nés. Mais au lieu de prendre soin d’eux, ils ont été placés dans une salle sans éprouvettes alors que les enfants étaient fragiles. Ils vont contacter la Fondation Chantal Biya qui refuse de leur donner des éprouvettes en leur disant qu’on ne leur apprend pas leur travail. Les enfants seront mis dans un plastic et vont mourir quelques minutes plus tard ».
Recit du père de famille Nkimi Albert; 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s