LES DERNIERS ASSAUTS DU RÉGIME BIYA CONTRE LE CCT DE PATRICE NOUMA.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

AU CAMEROUN DE PAUL BIYA, UN VÉRITABLE OPPOSANT EST SOIT MORT, SOIT EN PRISON, SOIT EN EXIL.

Et même dans ce dernier cas, le régime terroriste de La République du Cameroun (LRC) fait tout pour éliminer l’opposant en exil, tel qu’il l’a fait de Félix Roland Moumié, de Guérandi Mbara Moulongo et de beaucoup d’autres vaillants patriotes camerounais. Pour s’être opposés à Biya et son régime, les anglophones paient aujourd’hui le lourd prix de leurs vies arrachées, leurs villages brûlés, leurs citoyens torturés et emprisonnés, leurs femmes violées, et leur familles acculées à vivre dans les brousses et les camps de refugiés du Nigeria.
Ce régime réserve le même sort aux leaders du CCT, qui de leur lieu d’exil sont traqués chaque jour par les services de renseignements et leurs tueurs camerounais. Car, il sait que le CCT oeuvre pour éliminer par tous les moyens le régime néocolonial hypercentralisé de LRC, afin de mettre en place la constitution et les institutions d’une Fédération.
Depuis fin 2017, une femme qui nous a contactés avec les photos de son fils étudiant assassiné à Kribi «par un autre étudiant bulu», qui lui aurait découpé les organes pour les rituels sataniques des dirigeants du régime Biya, d’après ses dires, images publiées par mes soins et dont elle dénonça curieusement la publication sous prétexte de protéger ses relations de Yaoundé, s’est lancée dans une campagne de destruction de l’image de Patrice Nouma, qu’elle accuse de lui avoir escroqué de l’argent. Après Alain Jules et d’autres journaleux il y’a quelques années, qui avaient remué ciel et terre et toute la presse camerounaise et Internet avec des accusations similaires, et une multitude de tentatives de corruption de Nouma, dont celles faites par des ministres en place, à chaque fois rejetées par le président du CCT, nous sommes à l’ère d’une madame Bossu qui jure d’en finir avec Patrice Nouma.
Il en est de même avec moi, même comme nous faisons tout pour ne pas être le sujet de l’actualité. En juin dernier, des jours avant l’assassinat de Mgr Benoît Balla, Martin Belinga Eboutou, à travers son serviteur Sismondi Bitchoka et leur arme appelée rassemblement de la jeunesse Camerounaise, fit incursion dans ma pauvre famille de Ngoumou. Bitchoka a contacté et invité un jeune homme de mon village, âgé d’une vingtaine d’années et chômeur, et l’a reçu dans sa voiture au lieu du rendez-vous. Il propose au jeune homme, une carrière bien rémunérée aux bons soins de Martin Belinga Eboutou. Il dit au jeune homme comment Belinga Eboutou lui avait sauvé la vie en le guérissant d’une maladie, et que c’est chez l’oncle du jeune homme, Ndzana Seme, chez qui lui, Sismondi Bitchoka, résidait aux États-Unis quand Belinga Eboutou prenait soin de lui.
En passant, il dit au jeune homme que Ndzana Seme est un homme très riche aux États-Unis et qu’il l’a perdu de vue. Il demande donc au jeune homme s’il peut l’aider à recontacter Ndzana Seme. Une démarche qui éveille la suspicion de l’enfant, d’autant plus que Bitchoka lui dit comment il doit se soumettre à Belinga Eboutou, dont il avait lu les tristes histoires dans la presse. Le jeune homme coupa tout contact avec Bitchoka, échappant certainement ainsi au sort d’un corps sodomisé et ses organes dans un plat de Martin Belinga Eboutou.
Quelques jours plus tard, le jeune homme voit comme tout le monde que Bitchoka a publié sur Facebook les images d’un malade mental, celles du fils d’un feu neveu de Ndzana Seme, que lui et son groupe envoyé par Belinga Eboutou avaient trouvé errant à Ngoumou, en présentant ce handicapé comme le fils de Ndzana Seme.
Junior Zogo, Chantal Teta, Gervais Djomadji et d’autres leaders du CCT subissent tout le temps des infiltrations et assauts du régime terroriste de Paul Biya, mais nous faisons tout pour que seuls les faits sur les crimes de ce régime soient dans l’actualité, et non pas nous-mêmes.
Ndzana Seme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s