DES LACS DE LA MORT DANS LA RÉGION DE L’EST CAMEROUN.

A Longa Mali, petit village de l’est du Cameroun, une centaine de trous remplis d’eau parsèment les alentours du village, d’anciennes mines d’or abandonnées devenues des « lacs de la mort » et qui ont entrainé une « catastrophe écologique ».

 

En 2017, au moins 47 personnes sont mortes dans cette région sur ces sites miniers laissés à l’abandon. En mars, deux autres victimes ont été enregistrées.

L’absence de réhabilitation de ces sites est très préoccupante  car ils  sont devenus des tombeaux ouverts les habitants de ville comme Bétaré Oya.

 

La commune de Betaré Oya, environ 80.000 habitants, a accueilli par le passé de nombreux exploitants miniers chinois, coréens, canadiens, américains, sud-africains, venus chercher de l’or.

betare

Entre 2011 et 2014, au plus fort de l’activité minière, plus de 100 compagnies minières y étaient présentes, la plupart chinoises.

A « Kaye » (cailloux en langue Bororo), un site minier de Bétaré Oya, des montagnes de terre et de gravats de pierres dominent le paysage.

Bébés sur le dos, des femmes remuent la terre à l’aide d’une houe ou d’une pelle dans l’espoir de trouver de l’or. Un jeune creuse avec une pioche au fond d’un trou dans le même but.

A moto, des miliciens lourdement armé, recruté par une compagnie chinoise sillonnent régulièrement les chantiers  pour disperser les chercheurs d’or, qui reviennent généralement dès qu’il sont parti.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fin décembre, neuf personnes âgées de 18 à 32 ans, dont des femmes, ont été tuées suite à un éboulement de terrain survenu alors qu’elles cherchaient de l’or dans un trou à Ngoé Ngoé, un autre village de la région.

A la suite de ce drame, le site a commencé à être refermé, mais les travaux n’ont pas été achevés.

Outre les risques mortels, l’exploitation de l’or a modifié la faune locale: dans la zone de Betaré Oya, une cassure se devine entre la forêt et la savane.

 

La commune de Bétaré Oya aurait dû percevoir plus de 850 millions de FCFA (1,3 million d’euros) de redevance minière depuis 2014. Elle n’a rien reçu à ce jour.

Officiellement, 285 kilos d’or brut ont été produits dans l’est du Cameroun en 2017 par les compagnies agréées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s