INCESTE – LE PDG DE VISION 4 AMOUGOU BELINGA COUCHAIT AVEC SA FILLE LA DÉFUNTE ROSE AMOUGOU !

Nous avons reçu en exclusivité il y’a quelques jours une bande sonore que nous rendrons publique dans les semaines à venir envoyée par une Camerounaise, ancienne étudiante au Maroc ayant été très proche de la nommée Rose Amougou,fille de la première épouse d’Amougou Belinga venue en mariage avec cette dernière alors qu’elle n’avait que 04 ans et qui mourra dans de conditions troubles il y’a deux ans en provenance du Maroc ou elle étudiait alors qu’elle avait été invité par son  » père » à venir passer un weekend au Cameroun.

Dans cet enregistrement audio déjà en notre possession, la jeune Rose Amougou âgée de 23 ans au moment des faits en 2015,affirme avoir été systématiquement violée par le mari de sa mère Jean pierre Amougou Belinga depuis une quinzaine d’année.La pauvre désespérée explique avoir essayé de mettre fin à ces jours à plusieurs occasions surtout après avoir reçu des menaces de sa propre mère ,épouse d’Amougou Belinga parfaitement informée de cette situation mais qui à chaque fois a dissuader sa fille contre toute initiative visant à dénoncer son mari.

La jeune Rose Amougou ayant conclu qu’elle n’y pouvait rien révèle dans cet enregistrement avoir subi des menaces de son  »père » qui était allé jusqu’à lui dire qu’il la tuerait de ses propres mains s’il apprenait qu’elle s’était confiée à une personne d’autre.Elle s’était résolue à vivre avec cette douleur de secret en elle et affirme que ses rares moments d’évasion étaient uniquement ceux passés loin de son  »père » mais qui s’estompaient net quand ce dernier exigeait à la jeune Rose de venir la retrouver comme cette fois ou en l’espace de quelques semaines,elle était venue retrouver son  »père » qui ne se privait plus d’entretenir encore et encore des rapports sexuels avec la petite Rose.

Mais en Août 2015,la petite rose va découvrir quelque chose qui va définitivement bouleverser sa vie et lui faire prendre de façon ultime la décision de mettre fin à ses jours.La jeune Rose Amougou avait découvert qu’elle était enceinte et l’auteur de cette grossesse n’était autre que le mari de sa mère de  » père » en la personne du sataniste Amougou Belinga Jean Pierre.Informée pourtant,l’incestueux de  »père » exigera de Rose qu’elle garde cette grossesse contre sa volonté. Une fois de plus,elle se confiera à sa mère qui n’y fera rien trop concentrée à se soucier de tout le luxe que lui offrait Amougou Belinga.

Déçu et déprimée, la petite Rose Belinga avait décidé d’utiliser Facebook comme dernier rempart à ses soucis. Elle ne passait plus une seule journée sans publier un post toujours emprunt de mystères et toujours orientée vers le  » satanisme »,le pouvoir de l’argent qui enivre » , »l’amour des richesses de ce monde » ,de ce  » mari qui entretient des rapports sexuels avec les nièces de son épouse  » ou même avec des enfants de cette épouse qu’il a élevé… Tels sont les nombreux extraits qu’on peut lire sur les publications de la jeune Rose Belinga quelques jours avant sa mort.Un jour d’ailleurs,elle fera une publication affirmant qu’elle avait apprise et vu beaucoup de chose et qu’elle était simplement prête pour la mort.Rose Belinga savait qu’elle était condamnée à mourir.Elle avait choisi de mourir.Ces derniers messages hermétiques mettant un accent sur la spiritualité, le privilège des richesses matérielles au détriment des richesses spirituelles qui ramènent l’homme à l’etat animal n’étaient autre que des formes d’appels à l’aide! Des appels au secours! Mais personne n’avait vu venir que cette jeune fille se mourrait à petit feu.Elle était donc morte!!

Beaucoup de personnes ne s’expliqueront d’ailleurs pas pourquoi Amougou Belinga choisira contre toute attente d’inhumer la petite Rose Belinga seulement 05 jours après sa mort alors que toute la famille s’y opposait.On aura tout compris! Jean pierre Amougou Belinga, très avide de pouvoirs et toujours en quête effrénée de richesses par tous les moyens et à tout prix a simplement sacrifiée sa fille sur l’autel sanguinaire d’un prétendu pouvoir qui va bientôt se retourner contre lui. Le sang de la jeune Rose Amougou pleure et cri jour et nuit sur sa tête.

LE TEMPS DE DIEU N’EST PAS LE TEMPS DES HOMME

P. Nouma.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s