L’UNITÉ NATIONALE AU CAMEROUN EST UNE FICTION TRÈS DANGEREUSE!

Le régime Biya chante désormais que “Le Cameroun est un et indivisible!”. Les plus téméraires continuent encore à vous berner avec la fiction ridicule selon laquelle “L’Afrique en miniature est un havre de paix”. Quel Camerounais lucide peut encore boire ce grossier mensonge d’état! La crise anglophone puis la guerre de sécession dans le Nord Ouest et le Sud Ouest a plongé les faucons du régime dans une psychose incroyable.

Le recrutement à la pelle des policiers en majorité Beti démontré à perfection que le régime Biya se prépare comme le régime GBAGBO à “une guerre civile” qu’elle redoute chaque jour. La violence dans les discours officiels où on vous manipule dans une lutte contre “le tribalisme” est simplement l’arbre qui cache la forêt!

Vision 4 devra être fermée purement et simplement. “Cette radio mille colline” comme à la veille du “Genocide Rwandais doit faire froid au dos à chaque compatriote Camerounais qui se bat en sorte que le Cameroun ne s’enfonce davantage dans une guerre civile sans précédent. Les fans de Biya ont peur de perdre le pouvoir parce qu’ils ont été habitués à l’argent facile de la fonction publique où ils ne produisent rien en réalité. Les menaces pleuvent de gauche à droite. Mais cela ne change pas l’unique constance: la fin certaine du régime Biya.

Ne vous leurrer pas, après 36 ans de galère sous Biya, tout le brouhaha autour du candidat naturel expose plutôt la frilosité du régime ébranlé par les incertitudes de l’après-Biya. Les gens ont peur de leur ombre. Les cris des toutologues insensés font plutôt l’écho de la panique généralisée au sein des idéologues du régime RDPC qui multiplient les discours de haine scandaleux et irresponsables. Le repli identitaire sera un suicide collectif pour quiconque sera si aveugle de reconnaître nous ne pouvons sauver notre pays qu’en tournant le dos au tribalisme.

Je me marre de tous ces Camerounais hypocrites qui font la politique de l’autruche! Ils ont beau nier l’existence d’un régime essentiellement “tribaliste”, mais ça n’enlève pas la réalité d’un régime qui recrute massivement les ressortissants de ce que le feu Charles Ateba Eyene décrivait comme “pays organisateur”. Je vais toujours rappeler au monde cette réalité implacable. Peu importe la férocité des insultes des “follower passifs” dépassés par leur quotidien talonné par la torpeur de la dictature la plus sauvage d’Afrique centrale.

Laziz Nchare.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s