MELINGUI NOUMA A ÉTÉ LIMOGÉ

Le Commandant des Opérations Militaires en région anglophone, le Général Melingui Nouma a été demis de ces fonctions ce jour, 07 mai 2018, par le Chef des Armées, le Président Biya.

Il est remplacé par le Colonel DJOTSA qui occupera dorénavant cette responsabilité militaire dans les régions du Nord-ouest et le Sud-ouest en proie à une guerre civile meurtrière sans précédent.

Sous son commandement, la crise anglophone a connu depuis novembre 2017, une escalade extraordinaire. La solution militaire optée par le Président Biya bat de l’aile. Des militaires perdent chaque jour de leurs vies sur le champ de bataille, le bilan non officiel fait état de plus d’une cinquantaine de morts.

Des opérations de villes mortes(ghost town), nous assistons partout, le développement comme des champignons, des groupes armées autonomes qui opéraient au départ exclusivement en guérilla à travers des opérations de guet-apens contre les éléments de l’armée camerounaise, aujourd’hui, les informations qui nous parviennent font état désormais, de véritables batailles face à face entre ces deux camps en présence.

Les mêmes informations du terrain confirment l’abandon de certains espaces territoriaux et structures étatiques, civiles et militaires( délégations, gendarmeries).

Au finish, ce sont les populations anglophones considérées par les éléments de l’armée camerounaise comme complices des combattants anglophones, qui écopent.

 »Nous n’incendions que des maisons où sont découverts des armes » avait déclaré il y a quelques temps le Général Melingui Nouma alors qu’une vidéo, densément diffusée sur la toile, présentait ses éléments en pleine opérations de pyromanie.

Une façon pour lui, d’atténuer/couvrir la réalité de l’incendie des centaines de maisons, des villages entiers comme à Nkwa Nkwa. Une manœuvre militaire inspirée de l’armée post coloniale qui consiste à  » assécher l’eau dans laquelle baigne les poissons »

Une tactique de guerre bien connue de tous surtout dans certains milieux d’historiens camerounais parce qu’utilisée contre les populations bassa et graffi pendant la guerre d’indépendance et qui, est en plus de l’arbitraire, l’une des causes directes des déplacements des milliers de populations vers le Nigeria pour se réfugier.

Des crimes de guerre qui vont davantage enrichir la thèse génocidaire introduite à la Cour pénale Internationale (CPI) par le gouvernement intérimaire de  »la république fédérale de l’Ambazonie ». Une perspective qui, on peut imaginer au delà de la mauvaise gestion de cette crise anglophone par le Général Nouma, semble donner des sueurs froides au Président Biya qui a finalement décidé de débarquer le Général Pyromane, devenu très encombrant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s