COMMENT LE DG DE ELECAM A VOLÉ 5 MILLIARDS FCFA

Lettre du « collectif des employés d’Elecam

 

Fait à Yaoundé le 18 mai 2018

À son excellence Paul Biya, Président de la République du Cameroun

Objet : Détournement de la somme de 2,765,000.000 FCFA (deux milliards sept cent soixante-cinq millions ) par Monsieur ABDOULAYE BABALE Directeur général D’Elecam

 

Excellence Monsieur le président de la République;

Suite à la première correspondance que nous vous avons adressée au sujet du détournement par Monsieur ABDOULAYE BABALE de la somme de cinq milliards de francs destinée à l’achat de nouveaux Kits biométriques, ce dernier a choisi de corrompre l’ensemble du personnel de cette institution afin d’étouffer l’affaire.

 

En effet, au lieu de restituer l’argent détourné pour acheter les Kits dont nous avons grandement besoin en ce moment, le Directeur général d’Elecam a décidé quarante-huit heures après notre première lettre de virer dans les comptes bancaires des employés d’Elecam des montants variant entre 25.000 FCFA et 300.000 FCFA. Cette réaction de Monsieur ABDOULAYE BABALE prouve à suffisance que ce monsieur use et abuse de manière malhonnête de l’argent du contribuable.

 

Excellence Monsieur le président de la République, en plus de détourner l’argent du matériel Électoral, Monsieur ABDOULAYE BABALE Directeur général d’Elecam est coupable de la distraction de la somme de 2, 765,000.000 FCFA (deux milliards sept cent soixante-cinq millions de francs) représentant l’argent des cotisations CNPS de l’ensemble du personnel sur une période de trois ans. Le non-reversement des cotisations sociales par le directeur général D’Elecam se fait en violation de la loi de 1973 portant organisation de la prévoyance sociale au Cameroun.

 

Fait invraisemblable dans la gouvernance d’une institution publique camerounaise, depuis la nomination de Monsieur ABDOULAYE BABALE en 2015 les cotisations sociales des employés D’ELECAM ne sont plus reversées à La CNPS.

 

Excellence Monsieur le président de la République, sauf votre respect, celui que vous avez nommé comme directeur général à Elecam en l’occurrence Monsieur ABDOULAYE BABALE est un « voyou » en effet, comment comprendre qu’à ce niveau de responsabilité on puisse prendre de telles libertés avec l’argent de la retraite des employés. Comment expliquer qu’on puisse chaque mois pendant trois ans et de manière systématique retenir l’argent des employés et décider de ne pas le reverser à la CNPS.

 

Pour les près de 3000 employés D’Elecam, les sommes retenues pour les cotisations CNPS varient d’une catégorie à une autre par exemple, pour les catégories 10E on se situe au niveau de 13.801 FCFA, pour les catégories 8E on est autour de 9.366 FCFA etc… Excellence Monsieur le président de la République, comment comprendre que tous les mois sur les bulletins de paie des employés il figure au niveau des éléments de retenus le montant d’argent gardé par Elecam pour la CNPS alors qu’il n’est jamais reversé.

 

Il y a de cela quelques semaines, une équipe de la CNPS dépêchée au siège de notre direction générale pour « information de la cause du non-reversement des cotisations sociales des employés d’Elecam » a eu pour toute réponse du Directeur général : « je ne rends compte qu’au Ministre secrétaire générale de la présidence de la république Monsieur Ferdinand Ngoh Ngoh ». Est-ce donc à dire que c’est Monsieur NgohNgoh qui instruit à Monsieur ABDOULAYE BABALE de détourner l’argent des cotisations de nos retraites ?

Une délégation du « Collectif des employés d’Elecam » s’étant entretenue avec des responsables de la CNPS a eu confirmation que le montant global de la dette d’Elecam au titre du non-reversement des cotisations CNPS s’élève à la somme de 2, 765,000.000 FCFA (deux milliards sept cent soixante-cinq millions)

Excellence Monsieur le président de la République, nous « collectif des employés d’Elecam » ne souhaitons pas aller aux élections dans ce climat précaire car comment pouvons-nous organiser des élections libres, équitables, et transparentes, si nous n’avons pas la certitude de pouvoir jouir du fruit de nos cotisations CNPS au moment de la retraite.

 

Excellence Monsieur le président de la République, nous appelons donc à votre arbitrage dans cette cacophonie fruit des multiples détournements et malversations de Monsieur ABDOULAYE BABALE et de ses complices. Nous souhaitons donc, que vous preniez toutes les décisions que vous jugerez utiles afin de ramener la sérénité au sein de l’institution Elecam.

 

Veuillez accepter Excellence, Monsieur le président de la République, l’expression de notre considération distinguée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s