JOËL DIDIER ENGO : « LOUIS PAUL MOTAZE A ETE IMPOSE A L’ENAM PAR SA TANTE JEANNE IRENE BIYA »

« Depuis plus de deux décennies, le clan familial au pouvoir au Cameroun agite ce monsieur [Louis Paul Motaze] en le brandissant comme un réformateur et travailleur hors pair, face à des Camerounais volontairement abrutis qui gobent cette propagande sans broncher, sans jamais se demander comment quelque qui a eu son entrée à l’Enam par la liste concoctée au palais de l’unité par sa défunte tante Jeanne Irène Biya, en est sorti prétendument parmi les majors par le même mode d’intervention présidentielle, a été par la suite incapable de tenir son poste de cadre à la Camship, puis fut transférée aussitôt à la Camair sur intervention de la même tante auprès de l’ancien Dg de la CNPS, Pierre Désiré Engo alors administrateur de cette compagnie aérienne, qui va l’imposer par la suite au DG cette compagnie Youssouffa Daouda comme directeur commercial sans avoir jamais convaincu de sa compétence.

Comble de l’ironie, c’est le même Motaze que le clan familial imposera à Engo pour lui succéder à la tête de la CNPS lorsqu’il se sera assuré que celui-ci aura pu renflouer l’entreprise à travers l’accord de désendettement de la dette de l’État auprès de la CNPS (251 milliards) sous les auspices du FMI et de la Banque mondiale. Il n’empêche, Motaze sera présenté aux idiots utiles camerounais comme le « sauveur de la CNPS » malgré son enrichissement ostentatoire; puis bombardé comme « ministre du ciel et de la terre » en charge des projets dits structurants où les rétro-commissions sont devenues sa spécialité.

Mais les mêmes acteurs recommencent avec la même escroquerie morale depuis son arrivée au ministère des finances après précisément que le FMI vient de conclure des accords de refinancement de l’économie camerounaise et ils nous le présentent dans toutes les unes de presse comme « l’Homme du mois », le grand travailleur, le possible successeur de son vieillard d’oncle Paul Biya…Bref il n’y a pas plus bête qu’un peuple qui opte de manière délibérée de se laisser en plein 21 éme siècle abrutir par des jouisseurs impénitents du pouvoir. Pauvre Cameroun!

…je connais tout ce petit monde depuis ma tendre enfance alors que mon père était au gouvernement avec Biya et que nos deux familles se fréquentaient, lui habitant avec eux à la résidence du premier ministre et nous logions à côté du centre Pasteur, puis lorsqu’ils ont tous déménagé au Palais de l’unité après la transition politique…J’étais déjà en âge de comprendre et savoir bien des choses pour qu’on vienne me la faire maintenant…Ça suffit! S’ils veulent confisquer le pouvoir en famille, qu’ils aient au moins la décence de dire qui ils sont aux Camerounais… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s