GAROUA – SOCIÉTÉ : UN DOUANIER TABASSÉ PAR LA FOULE À NGALBIDJÉ

34669171_593452521031432_1894236609402896384_n

Le douanier tabassé pour avoir brutalisé le cascadeur

Le proposé des douanes Bouke Mohamed de la brigade commerciale des douanes de Garoua a échappé à la mort ce samedi 9 juin 2018. A la suite d’un accrochage avec un transporteur des pièces détachées de motos importées du Nigéria et à destination du marché local, communément appelé « cascadeur », il sera copieusement bastonné par les populations au quartier Ngalbidjé, précisément au lieu-dit Dernière-escale sur l’axe Garoua-Gashiga. La scène se déroule aux environs de 8h du matin.

Au lieu-dit se trouve un poste de contrôle des douanes où se trouvent trois douaniers en service à ce moment. Le « cascadeur », en provenance de Gaschiga et ayant à bord de sa moto une importante cargaison de pièces détachés de motos débarquent à toute allure. Interpellé par les douaniers, il refuse d’obtempérer et tente un passage en force. Au moment de son passage, la herse de contrôle est tendue par un douanier et le propulse au sol avec sa cargaison. Une chute qui va entrainer plusieurs blessures chez le cascadeur.
C’est alors que les jeunes du quartier qui suivaient la scène commencent à manifester leur mécontentement face au geste du douanier. Le ton monte rapidement entre les gabelous et les jeunes dont le nombre accroit au fil des secondes. «Ils étaient trois au poste de contrôle. Après l’incident, un groupe de jeunes a décidé d’obliger les douaniers à prendre en charge le cascadeur blessé. Une dispute est née entre eux. A un moment donné, les douaniers ont senti que l’affaire allait mal tourner.

Deux d’entre eux, visiblement des gars qui connaissaient un peu le coin se sont exfiltrés en abandonnant leur collègue. Ce dernier qui est visiblement originaire du Sud, avait du mal à s’exprimer en langue et s’est vite retrouvé dans un traquenard. Il a été copieusement bastonné, n’eût été l’intervention d’un monsieur qui a de l’autorité sur ces jeunes, la situation allait tourner au drame.

C’est le monsieur qui a calmé les jeunes et reparti avec le douanier sur sa moto. Le cascadeur a été secouru par les populations à son tour», explique Hamadou un vendeur ambulant témoin de la scène.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s