APRÈS PRESQUE 36 ANS DE POUVOIR, PAUL BIYA DOIT PARTIR POUR QUE LE CAMEROUN PUISSE RENAÎTRE DE SES CENDRES.

35652309_10216073532301780_7245482461096837120_n

En Novembre 1982 lorsque Paul Biya prenait le pouvoir au Cameroun, il était Béti-Bulu et il a été soutenu par la grande majorité des camerounais de toute ethnie confondu. A cette époque-là sa tribu d’origine ne posait aucun problème, mais dès que les camerounais se sont rendus compte qu’il était un antipatriote et traitre à la solde de ses intérêts personnels, étrangers, puis ceux de sa bande. Oui, quand nous nous sommes rendu à l’évidence que Paul Barthélémy Biya était un grand prévaricateur de la fortune publique de notre pays, un tribaliste forcené, un fourbe, un homme froid, en fait lorsque les populations Camerounaises se sont rendus compte de la mal gouvernance de ce régime et que les patriotes camerounais ont commencé à le dénoncer, les défenseurs de la tribu de Biya, ses complices et ses laudateurs ont commencé à criés au tribalisme et a l’injustice sans même tenir compte de la justesse des thèses de ceux parmi les camerounais qui dénonçaient sa traitrise et sa mal gouvernance des affaires de notre pays.

35760322_10216073530461734_3180324137662939136_n

Les camerounais savent que le pouvoir de Yaoundé est une monarchie ethnico-tribale qui ne dit pas son nom, dès lors ou il est question d’une reprise du pouvoir par l’un de ses protégés, ce avec la bienveillante vigilance d’une armée dont la quasi-totalité des chefs sont issus de sa tribu. Un scénario comme celui dont nous sommes témoins ces derniers temps en Afrique dite francophone, qui entraînera certainement la mort de centaines de camerounais, et qui fera des étrangers, des boucs émissaires idéaux aux yeux des camerounais floués.

En presque 36 ans de pouvoir sans partage, Biya bi Mvondo a conduit le Cameroun à la faillite la plus totale et à un état de dictature et de misère qui constitue un véritable génocide silencieux du peuple camerounais plus que jamais privé de ses libertés et droits fondamentaux.

Et vu le refus systématique de démocratiser, les fraudes électorales à répétition et la corruption politique qui sévissent au Cameroun depuis bientôt 36 ans, les signes sont là qui montrent que rien de bon ne peut plus se passer au Cameroun tant que Biya est au pouvoir, et c’est la raison pour laquelle j’en appelle au départ de Biya des affaires de notre pays.

Depuis bientôt 36 ans, le régime oppressif et criminel de Biya ne laisse de choix qu’entre le miracle, la résignation ou la violence, et a la lumière de cette réalité le peuple camerounais a donc un choix à faire, mais c’est dommage que de nos jours le Cameroun soit bourré d’affamés qui ne gagnent leur pitance qu’en chantant les louanges à leur Dieu Biya et a sa femme, par conséquent, quel que soit la pertinence de nos propos, ils refusent de se rendre à cette évidence et c’est bien malheureux pour le berceau de nos ancêtres.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s