LE 7 OCTOBRE 2018 EST UN GRAND DANGER POUR LE CAMEROUN

Après le 7 octobre et son vol des votes, Paul Biya dira que le «peuple camerounais» le soutient

 dans son refus du dialogue avec les anglophones,

 dans sa guerre contre les anglophones, et

 dans son refus d’écouter la communauté internationale et les voix des camerounais qui demandent le dialogue et une investigation sur les massacres commis.

Il va exécuter le génocide des anglophones à grande échelle, comme au Rwanda, avec le soutient de la France qui organisa et soutint le génocide rwandais.

Mais contrairement à la minorité tutsi, la minorité anglophone va résister avec le soutien de sa diaspora, et finira par porter la guerre en territoire francophone afin d’éliminer la menace Biya.

Les milices ambazoniennes d’autodéfense deviennent chaque jour de plus en plus une armée redoutable, au moment où les américains retirent leur aide militaire à Biya et les BIR qu’ils ont formés comme forces spéciales d’élite tombent chaque jour comme des mouches des mains combattants ambazoniens.

La constitution américaine reconnait au peuple le droit de se défendre par les armes contre un gouvernement tyrannique. Son second amendement dit clairement:

«Une milice bien réglementée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit du peuple de garder et de porter des armes ne doit pas être violé.»

C’est ce droit aux milices populaires qu’utilise actuellement le peuple du Cameroun occidental, devenu Ambazonie à cause du NON AU DIALOGUE et OUI À LA GUERRE de Paul Biya.

Les francophones, que Biya utilise comme des moutons à l’aide des mensonges, des débats télévisés à la con, et des marionnettes de candidats Kamto, Akere, Osih et le reste des affamés, doivent savoir qu’ils seront demain la chair à canons.

Les francophones ont intérêt à stopper la très dangereuse mascarade électorale du 7 octobre.

Ils doivent éliminer la seule menace actuelle du Cameroun, à savoir Paul Biya et son régime néocolonial françafricain, afin d’éviter le bain de sang programmé par Biya et la France.

Les militaires de l’armée de la république du Cameroun (LRC) francophone doivent déserter, rejeter la guerre illégale de Paul Biya contre le peuple camerounais anglophone, afin de ne pas finir demain comme des traitres de la nation, bons à être éliminés comme des rats.

Paul Biya ne peut pas gagner cette guerre contre le peuple anglophone!

Personne, aucune armée, même soutenue par une puissance mondiale, ne peut gagner une guerre contre un peuple déterminé à résister par tous les moyens.

Les francophones camerounais doivent choisir entre Paul Biya et le peuple anglophone.

Évitez les rivières de sang au Cameroun en stoppant Biya et ses terroristes gouvernants!

Ndzana Seme, 05/08/2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s