POURQUOI DEBY SERA VAINCU AU NOSO

Dans 30 jours des troupes tchadiennes supplementaires seront donc deployees au Nord Ouest, au Sud Ouest, mais aussi au Littoral et a l’Ouest. Plusieurs centaines. Elles seront deployees dans les diverses compagnies qui sont mobilisees dans la zone en guerre ainsi que dans ses environs, au nombre de 30 pour chaque compagnie sinon plus, renforcant ainsi les forces tchadiennes deja presentes dans ces compagnies. Car les Tchadiens sont deja dans le Noso, le Littoral et l’Ouest, meme si en nombre reduit. J’aurais pu etre plus precis car les details que m’ont fait parvenir des militaires sont clairs. Je dis bien des militaires bases sur le terrain, plusieurs en meme temps – intelligence indiscutable donc. Cela etait previsible. Depuis le 30 novembre, depuis que Biya a declare la guerre aux Anglophones, l’Armee camerounaise subit une defaite des plus cuisantes. 2 ou trois soldats en moyenne sont abattus par jour. Ca fait au total 1,095 par an. Les soldats sont completement demoralises, fuient le front, se declarent malades pour ne pas aller combattre. S’ajoute dessus la defaite morale qui est terrible: des crimes de guerre qui vont de l’execution de bebes au calcinement de grand meres et au brulement de villages, d’hopitaux et d’eglises. Dire que la deroute de l’Armee camerounaise est inscrite dans son hecatombe c’est peu dire. Appeler les Tchadiens a la rescousse c’est reconnaitre sa defaite. Bangala coupe, tete coupee sont la routine pour ces soldats dans la mort. Au moins les Tchadiens vont leur permettre d’aller chez Satan avec le bangala?

38614941_2027880990568966_7550972794687717376_n

Rappelons-nous cependant: le Cameroun est entre en guerre contre les Anglophones en 2017, au moment donc ou la coalition internationale d’une part et les lois antiterroristes d’autre part permettaient a Biya d’avoir une force multinationale au Cameroun, et surtout de taire toute critique par la censure. Le chevauchement de deux guerres n’etait que la bienvenue. Le tyran qui veut etre reelu pouvait ainsi se servir du parapluie mis en branle contre Boko Haram pour ecraser les Anglophones recalcitrants. Ce qu’il fera c’est ce qu’on appelle un detournement – en anglais, ‘diversion’ – cad le detournement des forces humaines, de l’intelligence, de l’argent, du materiel mis en branle dans la bataille contre Boko Haram, pour les investir dans celle contre les Anglophones – contre son propre peuple donc. Et ainsi bien sur se maintenir au pouvoir. De la coalition internationale contre Boko Haram cependant seule la France et le Tchad l’ont suivi. Pour la France la raison est simple. Elle possede le petrole anglophone, on shore et off shore. Macron qui plus est, a besoin d’argent pour financer ses ambitions d’hegemonie, et sa competition mondiale avec les pays anglophones. En un mot, Macron a besoin de Biya, et Biya a besoin de Macron.

Il est cependant impossible de trouver a l’intervention du Tchad au Cameroun une raison. Le Tchad n’a aucun interet immediat dans le Nord Ouest ni dans le Sud Ouest. Le pipeline petrolier qui relie le Tchad au Cameroun debouche a Kribi plutot. N’ayant aucun interet dans le Nord Ouest ni dans le Sud Ouest, le Tchad ne peut que servir de porte valise a la France. Pire: le Tchad intervient au Cameroun par predation. Idriss Deby sera paye pour son intervention en petrole, rien de moins. C’est un acte de banditisme economique pur. Les forces tchadiennes stationnees a Buea, Bamenda ou alors a Limbe, a Dschang ou a Mbanga interviendaient ainsi sans mandat international. Voila deja pourquoi celles qui sont la ne se montrent pas. La defaite cuisante de l’Armee camerounaise a cependant precipite les choses. L’augmentation des effectifs du Tchad qui etait supposee avoir lieu apres les elections d’octobre, aura lieu en septembre. Dans 30 jours. Meme si toujours sans mandat, voila ce que fabrique la defaite. Elle embrouille le bandit. Dans ces conditions, chaque Camerounais doit avoir son Tchadien. Nous avons besoin de photos de Tchadiens a l’oeuvre, sur le terrain, morts ou vifs. Mais surtout la terre camerounaise a besoin de cadavres de soldats tchadiens, car c’est eux qui ont coupe les tetes de nos parents. Si les Bulu sont enteres sans bangala, les Tchadiens doivent l’etre sans tete. En bref, chacun de nous, soldat, oui, soldat, citoyen, femme, homme, enfant, animal, sait dorenqant ce qu’il a a faire. Aucun soldat tchadien ne doit sortir vivant du Littoral, de l’Ouest, et encore moins du Noso. Deby sera vaincu au Noso, inch’Allah!

A chacun de nous son soldat tchadien!

par Patrice Nganang

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s