QUAND LA DICTATURE POUSSE LE ZÈLE JUSQU’À L’IMBÉCILITÉ

Le 27aout L’axe principal de la ville de Yaoundé, qui mène jusqu’à l’aéroport international de Nsimalen , a été paralysé de ses activités . LEs routes étaient barrées, LEs commerces fermés et LEs forces de l’ordre et de sécurité déployées le long des rues. Le motif: Paul Biya devait se rendre au 3e sommet du forum de La coopération sino-africaine(FSCA), qui doit se tenir à Pékin le 3 et le 4 septembre prochain. Malheureusement et malgré toutes ces folles mesures, Paul Biya n’a plus fait son déplacement.

Si il est inutile de revenir LEs raisons biscornues ayant motivé l’annulation de ce voyage, il est Aussi urgent de de demander, pendant combien de temps encore, LEs pauvres Camerounais continueront de boire LEs ignominies de ce regime infâme?

Comment admettre que dans une capitale où 80% de La population vit de La débrouillardise, qu’on soit â couper les rues et â bloquer les activités des citoyens, pour un motif Aussi banal que le déplacement du « President »? LEs zélés qui travaillent pour Monsieur Biya savent ils combien de familles ont été privés de leur repas hier et aujourd’hui, â cause de ces mesures irréfléchis?En plus de ce manque â gagner causé Aux familles, Biya et son administration ont déployé plusieurs centaines d’hommes en tenue, au frais du contribuable pour la circonstance. En tapant sur la première calculatrice, On se rend à l’évidence que ces crises du 3e âge auxquels nous a habitué, l’impotent dictateur qui trône depuis 36 ans â La tête du Cameroun, coûtent de centaines de millions â notre économie et au petit Camerounais.

À défaut de construire une route du President, Biya ne peut -il pas se déplacer par hélicoptère? Ou alors par simple escorte motorisée?Il faut que cela cesse!

Comme je n’arrêterai pas de le rappeler, si nous voulons léguer, un autre Cameroun , que celui détruit par 36 ans de concussion, de brimade, de crimes , et de mépris de la personne humaine à nos enfants, il n’ya qu’une solution: LA RÉVOLUTION. Douala, Maroua, Yaoundé, Bamenda, peu import la ville où elle commencera, La finalité est de chasser le vieux monstre qui dévore nos vies.

Et ce jour viendra!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s