PAUL BIYA LIQUIDE LE CAMEROUN À LA CHINE CONTRE 20 KM DE GOUDRON

Après avoir rasé les murs en Italie pour supplier les investisseurs de venir au pays, Paul Biya, chef d’État camerounais du signe astrologique chinois correspondant au cochon, est parti faire ses courbettes auprès de la Chine pour mendier un peu des piècettes en vue de sa campagne électorale. Vendredi le 31 août 2018, il fait annoncer à grande pompe qu’il a signé trois accords de partenariat avec le gouvernement chinois, sur le projet de construction des autoroutes , Kribi – Edea, Yaoundé – Douala et Yaoundé – Nsimalen. On fait des vagues et on sautille telles des crevettes chinoises en plastique dans l’huile chaude pour fêter ces autoroutes qui ne seront dessinées que sur des belles maquettes, sans expliquer aux Camerounais ce que la Chine gagne en retour.

En 2008, Paul Biya a offert gratuitement en 100 000 hectares de terres à la Chine pour produire du riz et nourrir les Chinois. Le gouvernement annonçait les routes qui devraient être construites en contrepartie . Dix ans après, aucune. Ensuite, Paul Biya a vendu toutes les forêts de la région de l’Est du Cameroun aux entreprises chinoises pour l’exploitation des mines d’or. Avec leurs pelleteuses et pompes à eau, elles ont compliqué le travail des mineurs artisanaux locaux qui exploitent ces mines depuis des années à l’aide de simples pelles et de bassines. Les vives tensions sont nées entre les Chinois et plusieurs Camerounais qui ont été tués par les nouveaux colons de l’empire du Milieu . D’autres locaux sont exploités comme des esclaves, sans sécurité.

Après avoir offert le pétrole, le bois, le fer, la bauxite, le gaz à la France, Paul Biya solde déjà toutes les terres à la Chine non seulement pour piller les richesses du sous-sol, mais aussi cultiver les produits alimentaires pour nourrir ses populations et son bétail, alors que les Camerounais meurent de faim. Les projets routiers qui sont actuellement présentés comme nouveaux accords de partenariats , devraient être lancés en 2014 pour être effectivement livrés en 2019 au plus tard. Les financements avaient été débloqués et se sont volatilisés. Après avoir présenté les travaux de l’autoroute Yaoundé-Douala qui, selon le gouvernement, sont entrain d’avancer au galop, on annonce maintenant que le gouvernement vient de signer un accord pour que la Chine vienne débuter la construction de la même autoroute!

En fin octobre 2016, la Banque Mondiale a accordé un prêt de 115, 2 milliards pour la construction de l’autoroute Yaoundé-Bamenda, et 119 milliards pour l’axe Yaoundé-Bafoussam . La Banque Africaine de Développement avait déjà accordé un prêt de 200 millions de dollars pour l’axe Yaoundé-Bafoussam qui a aussi été financé par la Banque des États de l’Afrique Centrale. Autrement dit, les banques du monde entier ont prêté l’argent à l’État camerounais pour rénover le même tronçon de 241 km! D’octobre 2003 à septembre 2016, le Tchad a reversé au Cameroun 237, 872 milliards relevant des droits de transit de son pétrole sur le sol camerounais , plus les droits de transit de l’oléoduc du pétrole nigérien depuis 2017, plus les péages. Mais Biya continue toujours à endetter et liquider le Cameroun sans réussir à finir une seule autoroute.

Ahmadou Ahidjo, sans solliciter la moindre aide ou dette, avait construit 622 km de chemin de fer transcamerounais rien qu’en 10 ans, entre 1964 et 1974. Visionnaire et bâtisseur, il établissait ses projets sur un plan quinquennal. C’est d’ailleurs lui qui a construit la seule route qui continue à relier la capitale économique Douala et la capitale économique Yaoundé.

À peine arrivé au pouvoir, Alassane Ouattara a déjà construit plusieurs autoroutes , des CHU, et a déjà commencé les travaux de construction du métro en Côte d’Ivoire . En 6 ans au pouvoir , Macky Sall a inauguré l’aéroport international Blaise Diagne constuit à une quarantaine de kilomètres de Dakar sur une superficie de 4500 hectares, pour un coût de 424 milliards de francs CFA. Il a électrifié près de 82% du pays avec une réduction du kw à 50 FCFA. Il a construit plus de 120 000 logements remis prioritairement aux couches défavorisées. Il a construit un complexe sportif international de 15000 places pouvant abriter 18 disciplines sportives. Il a construit 4 grands hôpitaux généraux sophistiqués dans les grandes villes et 25 PMI dans les villages. Son projet de TER de 57 km a déjà démarré.

En 2011, à la veille de l’élection présidentielle, Paul Biya, après des voyages à l’étranger, avait annoncé à travers le quotidien pro-gouvernemental Cameroon Tribune, la signature des accords de partenariats pour un septennat baptisé 《 grandes réalisations 》. Sur la couverture ci-contre, on présentait la photo d’un tramway. On se vantait de la construction des des métros et aéroports. 7 ans après, on retourne au projet de l’autoroute entre Yaoundé- aéroport de Nsimalen, qui est long de 20 km! Après 36 ans de règne, Paul Biya sollicite un nouveau mandat de 7 ans pour une probable route sablonneuse chinoise. Comme le dit un proverbe chinois: 《 si tu n’as rien d’autre à offrir à ton peuple, offre une armoire vide fermée à clef》.

J. RÉMY NGONO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s