LES ÉVÊQUES DU CAMEROUN DEMANDENT À BIYA DE QUITTER LE POUVOIR.

Monseigneur Kléda ne mâche pas ses mots pour dénoncer la réélection de Paul Biya dans des conditions douteuses, voire frauduleuse. Dans une interview accordée à RFI, le président de la Conférence épiscopale rejette les résultats proclamés par le Conseil Constitutionnel donnant Paul Biya vainqueur avec plus de 71% : ” Je crois que ces résultats ne relatent pas vraiment la réalité de fait. Les résultats ne semblent pas corrects, ne sont pas du tout correct “.

Monseigneur Kléda s’appuie sur des faits surprenants qui laissent perplexes: ” Je donne seulement des exemples: dans le Grand Nord où le parti au pouvoir a remporté à 89%, c’est là où il y a le plus de difficultés, où il y a le plus de misère, où les gens sont obligés quelques fois d’immigrer,où les jeunes ont rejoint le groupe Boko Haram. Il est difficile que là-bas, on obtienne ce pourcentage là. Ces chiffres qu’on nous présente aujourd’hui sont-ils seulement fiables?”

En effet, le Grand Nord seul représente 47, 5% dans la victoire proclamée de Paul Biya. Or, depuis qu’il a déclenché la guerre contre Boko Haram étant sur le perron de l’Elysée, Paul Biya n’y est reparti que lors de son discours de campagne qui n’a duré que 7 minutes, dans un stade poussiéreux de Maroua. Il n’a fait aucune vraie promesse pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Il ne s’y était pas rendu et n’avait pas adressé les condoléances aux victimes d’inondations qui ont perdu les membres de famille, du bétail, du mil, et qui croupissent dans une misère indescriptible dans la nature. Comment croire que ce soient ces populations qui reconduisent une confiance aussi massive à ce dirigeant à qui ils ont brandi une pancarte disant qu’ils ne sont pas des moutons qui ne sont bons que pour être utilisés comme du bétail électoral?

”Il est impossible pour Paul Biya d’avoir gagné à l’Extrême-Nord, au Sud-ouest et au Nord-ouest” avait déjà déclaré Monseigneur Samuel Kleda, à la Presse. Comment expliquer que les anglophones, après avoir été traités de ” chiens, rats, terroristes ” par les membres du gouvernement et les dignitaires du régime, votent Paul Biya à 78%? Curieusement, plusieurs affrontements ont été enregistrés mardi dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest, au lendemain de la proclamation des résultats de la présidentielle donnant Paul Biya vainqueur, avait le commandant de la région militaire du Nord-ouest, le Général de brigade Aga Robinson. Comment peut-on voter pour Paul Biya et combattre l’armée de Paul Biya?

Les plus incompréhensibles sont les résultats de la région du Centre, siège des institutions. ELECAM et le Conseil Constitutionnel attribuent au candidat Garga Haman dans le département du Mfoundi 2665 voix et dans la région du Centre 1819 voix. Le candidat Kamto récolte 89668 voix dans le département du Mfoundi et 12936 voix au total dans la région du Centre. Or, le département du Mfoundi se trouve dans la région du Centre!

Lors de son passage au journal télévisé de la chaîne privée Équinoxe, Monseigneur Kléda s’est interrogé sur le fait que Paul Biya soit déclaré vainqueur à une majorité écrasante, mais militarise encore des villes? Pour lui, c’est la preuve que cette victoire cache un goût amer. Bien plus, l’homme de l’église déduit que tous les pays d’Afrique centrale sont des dictatures qui n’appliquent pas les principes démocratiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s