LE SARDINARD JUNIOR MEKINDA: UN FONCTIONNAIRE FICTIF QUI VOLE L’ARGENT DE L’ÉTAT ET SE CACHE AUX ÉTATS-UNIS

Les fonctionnaires fictifs, vous avez certainement entendu parler. Ils plombent le fonctionnement de l’Etat. Il s’agit de ces fonctionnaires qui touchent l’argent de l’Etat sans travailler. Depuis plusieurs mois, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a lancé une chasse à ces voleurs de la République. Parmi ces voyous, figure un individu, Sardinard. Défenseur de Biya: Junior Mekinda.

Ce Sardinard, gigolo à ses heures perdues installé aux États-Unis depuis 5 ans continu de percevoir son salaire. Chaque fin de mois, son père qui réside encore au Cameroun se rend à Yaoundé pour retirer le salaire de son fils ancien employé de la direction des impôts installé dans la ville de New-York aux États-Unis.

En réalité, l’histoire commence lorsque Polycarpe ABAH ABAH, aujourd’hui à Kondengui est directeur des impôts. Il lance un programme de recrutement des jeunes ressortissants des régions du Centre et du Sud pour les affecter à l’Ouest Cameroun. A cette période, Junior Mekinda a déjà fait plusieurs années à Soa sans obtenir une licence. C’est donc avec le niveau BAC qu’il est recruté.

Junior Mekinda est alors affecté aux impôts à la delegation de recouvrement dans le département de Menoua a Dschang.

Junior, âgé de 40 ans aujourd’hui, toujours sans licence aux États Unis avait été recruté avec un Bac un salaire de 80,000 fcfa avec son bac. Ceux avec une license recevaient environ 100,000 fcfa. Sur le terrain, afin de s’enrichir et avoir un train de vie au delà de son salaire, Il menaçait de sceler des business des commerçants. C’était l’argent du carburant donc il touchait son salaire de 80,000 fcfa en plus de ca il escroquait les commerçants.

Pendant trois ans à Dschang, Junior Mekinda gagne 80000 fcfa, arnaque les commerçants et s’inscrit également à l’université. Mais il ne va pas à l’école. Ainsi il n’obtiendra encore là bas aucun diplôme.

Après trois ans, il retourne sur Yaoundé puis quelques mois après s’en ira pour les États-Unis après avoir escroque à nouveau les fonds d’un programme gouvernemental ( nous y reviendrons).

Aux États-Unis, il va signer une procuration et envoyer à son père pour lui permettre de toucher son salaire. Ce que son père continue de faire jusqu’à ce jour alors que son fils a abandonné son travail au Cameroun. C’est simplement du vol et ça mérite la prison.

Ne vous demandez jamais pourquoi certains Sardinards sont prêts à mettre le pays à feu et à sang pour Biya. Ce n’est pas parce qu’ils l’aiment c’est parce qu’ils pillent l’Etat en toute impunité et veulent continuer à voler. Les camerounais travaillent et eux ils mangent.

Notre devoir c’est de traquer tous ces voleurs et escroques qui se font passer pour des Sardinards afin de maquiller leurs crime. L’Etat du Cameroun doit poursuivre Junior Mekinda. Il doit rembourser tout l’argent perçu illégalement par son père.

BORIS BERTOLT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s