MAURICE KAMTO EST UN TRAÎTRE ET UN PION DE PAUL BIYA.

Bibou Nissack, le porte-parole de Maurice Kamto, affirme que Maurice Kamto a empêché une tentative de coup d’Etat le 5 novembre 2018.

Des responsables de la police et de l’armée, dont il a livré les noms au régime Biya, sont actuellement aux arrêts et des enquêtes sont en cours.

Rappel des déclarations de Maurice Kamto confirmant son soutien aux institutions du régime Biya:

«Nous faisons la politique dans la paix… Je ne marcherai jamais sur le sang et les cadavres des camerounais pour accéder à la présidence. Jamais. Jamais… Il n’y aura aucune casse au Cameroun à cause de nous… Ils font des complots, créent de faux profils dans les réseaux sociaux pour affronter les camerounais… L’efficacité n’est pas dans le bruit et la violence. L’efficacité est dans la tête.» – le 19 octobre 2018 au siège du MRC à Douala.

Rappelons qu’au sujet du carnage et les vols et destructions des propriétés que les BIR, la Garde présidentielle et les bandes armées de Paul Biya opèrent au Cameroun anglophone depuis 2016, tout simplement parce que Paul Biya refuse d’écouter les revendications et de dialoguer avec les anglophones, beaucoup de paysans, chômeurs, benskineurs et autres citoyens anglophones ont opté de résister par les armes contre ce génocide de leur peuple, et que cela est leur droit reconnu par l’ONU.

Notons aussi que dans son allocution du 27 octobre 2018 sur la crise anglophone, Maurice Kamto avait exprimé sa compassion aux victimes de l’armée de Biya et civiles, mais pas aux victimes des résistants armés anglophones, à qui il demande de «renoncer au sécessionnisme» avant toute chose.

Il devient donc évident que Maurice Kamto considère les combattants résistants séparatistes ambazoniens comme des terroristes.

Le régime Biya étiquette effectivement les anglophones comme des terroristes depuis novembre 2016, quand il abattait leurs manifestants pacifiques «non autorisés» à balles réelles sur la base de sa loi «antiterroriste» numéro 2014/028 de décembre 2014, une loi illégale au regard de la Charte des Nations Unies sur les libertés politiques, jusqu’à ce jour où il est en guerre civile contre les populations anglophones.

La loi 2014/028 autorise en effet le régime Biya d’user du terrorisme d’État, c’est-à-dire de toute sorte de barbarie, contre toute personne qui manifeste publiquement ses revendications citoyennes contre son gouvernement et ses institutions sans l’autorisation d’un sous-préfet.

Maurice Kamto n’a attaqué nulle part la loi 2014/028 sur laquelle se base le régime Biya pour museler et terroriser le peuple camerounais, pourtant souverain.

Rappelons que Paul Biya et son régime sont décidés à ne quitter le pouvoir que par la force des armes, et jamais suivant les institutions établies par lui ou par les élections.

Mettons-nous à la place de ces officiers et soldats camerounais, actuellement entrain d’être torturés dans les chambres noires du régime barbare de Paul Biya, tout simplement parce qu’ils trouvaient insoutenables le massacre injustifié des anglophones, les tortures et les exécutions sommaires des citoyens à l’extrême-nord, y compris des femmes et des bébés, et l’impunité des hommes en tenue et des gouvernants de LRC (La République du Cameroun), et qui ont patriotiquement planifié un coup d’État contre Paul Biya et ses «élites» prévaricateurs et terroristes, mais qui aujourd’hui regrettent une seule chose, c’est d’avoir pris Maurice Kamto pour un véritable opposant à Paul Biya au point de lui faire part de leur projet de coup d’État visant à le porter, lui Kamto, au pouvoir pour libérer le peuple camerounais et le Cameroun.

Souvenons-nous que ce sont des Maurice Kamto qui avaient de cette même manière livré le capitaine Guérandi Mbara à Paul Biya pour être exécuté, et que c’est des Maurice Kamto qui avaient livré les auteurs du coup d’État du 6 avril 1984 visant à mettre fin au régime Biya, dont nous voyons aujourd’hui les désastres incalculables.

La révélation de sa trahison de nos patriotes officiers et soldats camerounais prouve qu’il est l’un des pires ennemis de toute révolution populaire au Cameroun.

Maurice Kamto n’a jamais cessé d’être un baron du régime Biya, un ennemi de l’opposition camerounaise

Mettez-vous à la place de ces officiers et soldats camerounais, que Maurice Kamto a livré à ses compagnons du régime Biya!

Mettez-vous à leur place et regardez les millions de camerounais que le régime Biya a déjà tués depuis 36 ans pour se maintenir au pouvoir!

Voici l’aveu du porte parole de Kamto:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.