Homosexualité: Ernest Obama, le bras armé de Samuel Eto’o [REVELATIONS]

Ça chauffe de plus en plus entre le PDG NYASSA SOLEIL et Samuel Eto’o fils dans l’affaire qui les oppose, liée à l’incarcération du journaliste de soleil FM Michael Doppas.

Lors d’une conférence de presse tenu au siège de la radio ce 03 Décembre 2019, le Président Directeur Général de ladite chaine a tenu à éclairer l’opinion sur les véritables faits de procédure non conforme et surtout à Ernest Obama qu’il qualifie de faiseurs de troubles.

En effet, c’est au cours d’une émission sportive dénommé sport et investigation diffusé le 17 septembre dernier que le journaliste a diffusé un interview de sébastien Ebala dans laquelle il dénonce avec vigueur des pratiques d’homosexualité au sein des lions indomptables.

C’est au conseil national de la communication ou l’affaire a été porté que les responsables à savoir le promoteur de la radio ainsi que ses collaborateurs seront entendus par lettre datée du 25 septembre 2018, Me Elame Bonny Privat, avocat au barreau du Cameroun. Selon l’accusation, Michael Doppas présentateur de ladite émission et un invité ont proféré à l’encontre de son client des propos portant atteinte à son image et à sa notoriété.

C’est ainsi que le mercredi 28 novembre, le juge a décidé de signer un mandat d’arrêt contre le concerné et a été transféré à la prison centrale de Yaoundé.

Pour le promoteur de cette radio, cette version de la partie plaignante est infondée en ce sens que sur les faits de son incarcération, la procédure n’a pas été respectée en ce sens que le journaliste Michael Doppas aurait comparu libre du fait qu’il a un domicile et un lieu de service ou son patron pouvait se porter garant sur le respect de sa comparution.

Pour ce qui concerne les chefs d’accusations, Soleil Nyassa estime et bien sur avec les enregistrements audio que le journaliste n’a d’aucune façon claire dit que Samuel Eto’o est un homosexuel et que cela relavait de son invité qui devrait être poursuivi. Le patron reconnait néanmoins que le journaliste a utilisé le terme « ETOO peut », phrase qui n’explicite rien du tout, martellant qu’il est du devoir du journaliste des dénoncer certains faits troublants, citant un Samuel Eto’o qui descend d’un avion et ne salut aucun officiel.

Dans la suite de ses propos, le patron de la chaine de radio affirme qu’il ne comprend pas comment son ami Samuel Eto’o avec qui il n’a aucun problème persiste sur la procédure, ignorant les bonnes actions que lui Soleil Nyassa a posé à son endroit à savoir une messe en 2006 suite à sa fracture .Il a profité de l’occasion pour rappeler au goleador que son comportement dans la tradition bantous pourrait avoir des répercussions sur le plan naturel.

Poursuivant son propos, le patron de la chaine de radio s’est dit stupéfait de la réaction du journaliste Ernest Obama qui dans ses émissions s’est essayé à envenimé la situation, lui qui était venu à la radio proposer au patron de celle ci de présenter des excuses au goléador, chose qui d’ailleurs avait été faite. Le patron de soleil FM dit avoir des larmes aux yeux quand il pense qu’il y a quelques années il a soutenu financièrement, matériellement Ernest Obama, lorsqu’il officiait à la chaine de télévision Ariane TV, allant même parfois à lui offrir des babouches.

Pour les observateurs, Toutes ces manœuvres visent des éventuels positionnement en prélude à l’élection à la fédération camerounaise de football. Affaire à suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s