OPÉRATION ÉPERVIER : VOICI COMMENT CATHERINE BAKANG MBOCK (EX MINAS) AVAIT RÉUSSI À DRIBBLER LA JUSTICE CAMEROUNAISE POUR S’ENFUIR AU CANADA

Ayant pressentie les démêlés judiciaires dont elle devait faire face après sa sortie du gouvernement en octobre 2015, Catherine Bakang Mbock, ex ministre des Affaires Sociales à tout simplement choisie la route de l’exil avec mari et enfants.

Arrivée au gouvernement en 2001 d’abord comme ministre de la condition féminine, Catherine Bakang Mbock est nommée ministre des affaires sociale en 2014. L’ancienne ministre des affaires sociales avant son exil était acculée dans de nombreux scandales,

Mutation en Kiosque le 23 mars 2018 évoque le scandale des marchés de fourniture du matériel de bureau de 100 centres sociaux et écoles évalués à près de 100 millions Fcfa.

On peut ajouter à cela, rapporte le journal, les détournements supposés de certains projets tels le Ppte, « Efficience et efficacité des services sociaux de base en faveur des populations camerounaises vivant en dessous du seuil de pauvreté » et l’initiative « enfants de la rue », ou encore à gestion alambiquée du Sygipes (Système informatique de gestion intégrée des personnels de l’État et de la solde).

Un collectif des assistants sociaux, explique toujours le tabloide, avait pointé un doigt accusateur sur l’ex ministre Catherine Bakang Mbock qui aurait également gratifié son époux du marché Iadm, projet Ppte d’un montant de 51 millions Fcfa au Borstal Institute of Buea, au courant du mois de mai 2008.

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s