Paul Biya est le roi de la fainéantise et de l’arbitraire selon Roméo Dika

L’artiste-musicien, militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) est très courroucé contre son champion, après les récentes nominations dont aucune n’a été à sa faveur. Le promoteur de la radio des artistes a été presque sur le plateau d’Amplitude FM ce week-end au cours d’un programme de débat.

Le président du Syndicat camerounais des artistes musiciens se plaint du fait que le président de la République ne nomme certains militants du fait de leur patronyme. « Pendant 36 ans, ça été la même chanson, ça été la même chose car quand tu t’appelles le fils de Jean Dika Epaka ou Ébodé « machin » ou Olinga : tu n’as pas de récompenses, tu n’as droit à rien !!! », a-t-il réagi.

Bien plus, le mari de Mango, artiste-musicienne dit avoir mis en pause sa carrière musicale(1 album en 33 ans) au service de son parti, mais jusqu’ici pas de récompense de son militantisme. « Moi à mon âge, 55 ans, on ne peut plus me faire accepter certaines choses, je ne peux plus supporter ça, j’étais un artiste-musicien connu, mais j’ai sacrifié ma carrière pour être au service des gens », a poursuivi le producteur.

« L’expert » autoproclamé en droit d’auteur, estime que le Chef de l’Etat n’est pas souvent sérieux dans ses nominations, par le type de profil d’homme qu’il porte aux affaires. « Mais on ne peut pas accepter ce genre de choses. C’est-à-dire que le président lui-même soit le roi de la fainéantise et de l’arbitraire. Que le président lui-même nomme des voleurs pour contrôler notre argent; que la personne a volé que le président nomme ces mêmes personnes et qu’on vienne toujours tenir des discours ici pour dire « non, nous devions mettre nos familles en jeu pour soutenir une politique qui ne nous apportera jamais rien. Moi je dis elle ne nous apportera rien et je ne suis plus là », ajoute l’auteur de la célèbre chanson « le mari de ma femme ».

Tout ceci l’a amène à regretter pourquoi il a porté son choix sur Paul Biya, lors du scrutin du 7 octobre 2018. « Je pensais que le 7 octobre 2018 quand je m’engageais, je m’engageais pour quelqu’un qui nous tenait un discours nouveau et qui veillera à ce que son discours soit quand même transformé, qu’on sente quand même une certaine cohésion dans son discours », conclue-t-il.

Lors de la même émission, le Biyaiste Messanga Nyamding était aussi invité et il s’est plaint aussi des nominations de son champion qui ne tient pas compte de l’état de service de certains militants au sein du parti de la flamme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s