UN POÈME POUR LES ANGLOPHONES DU CAMEROUN

Un jeune camerounais compose un poème pour la cause des anglophones du Cameroun.

Dans un pays où des « singes savants » écument les plateaux de télé sous la fallacieuse appellation « d’intellectuel » ça fait plaisir de savoir que le Cameroun a encore des vrai intellectuels. Je vous laisse savourer ce chef-d’œuvre :

Que sont elles devenues ?

Faisant fi de leurs corps presque nus

Entièrement maculés de boue.

Je ne peux m’empêcher

De voire des visages

Apeurées,

Violentées

Humiliées…

Victimes de l’ogre francophone

Auquel j’appartiens ….

Orgueilleux…. Corrompu….

Qui aura réussi l’exploit

De contaminer de sa puanteur fétide

Les espoirs d’une jeunesse victorienne

Créateur de la silicone vallée…

Sous le chars des DIEU

Jadis …

 » fer de lance de la nation.. »

Et qui se pavane …

Dorénavant dans la broussaille…

Kalashnikov à la main ….😰😰

Permettez que dans l’un

De mes rares moments de Lucidité

Le cœur en larme…

Que je vous demande…

Qui sont-elles ?

Comment s’appellent-elles ?

Que sont-elles devenues ?

Quel avenir est dorénavant le leur ?

….

Que de questions…

En attendant réponse..

….

J’aimerais avidement

baiser leurs fronts puants

D’où jaillit l’aube de la Justice,

Après des décennies d’incurie.

J’aimerais avidement

De mes larmes

Laver leurs pieds meurtris…..

Telle Marie Madeleine

Honorant le Christ..

Les recouvrir d’or

De vêtements précieux pour leur bravoure.

Elles ont dit  » NO Sir »

…..

J’aimerais avidement mettre

des noms sur ces visages anonymes…

En attendant …

Qu’elles soient portées au panthéon

De nos mémoires….

Pour le moment..

Je les appelerai…

Eden……. Mon Paradis…

Gabrielle…. Mon ange …

Je leur donnerai volontier ces noms

Qui me sont si proches

Qui font partis de moi…

Comme elles et pour elles,

j’aurais aimé être né,

de l’autre côté du Mungo.

Chez ces hommes, femmes intègres

qui préfèrent mourir debout,

Dire fort leurs convictions…

j’aurais aimé être né,

Chez ces hommes et femmes

Qui jamais ne forment de G20

Pour vendre les espoirs des leurs

Au premier MO-MO proposé…

A Jean dit de  » DIEU  » …

Qui BANDA de KANI …

Au point d’oublier …

L’odeur du sang des martyrs

Qui coulent encore sur l’écharpe rouge

Enroulée autour de leurs cous

LiiiiPOOOT … LiiiiPOOOT… LiiiiPOOOT ..

hurlent leurs âmes …

Mais …..

Braves petites …

J’aurais tant voulu être là ce jour,

Avant que tout ne bascule…😔

Pour vous protéger de la matraque,

Des coups de pied

De la violence des gens en armes.

À présent

Je sais ..

Nous devons être là bas

Arbres de paix en main …

À vos côtés…

Où se scèlle

une fois de trop par le sang innocent,

Étouffé sous le bruit

De la mitraille fratricide

le destin de notre beau pays ….

Entre les lignes …

Nous ne devons avoir qu’un mot

A la bouche …..

 » dialogue…

Dialogue…

Dialogue..

 »

humaniste je suis 😔

R. Marcel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.