LA GIFFLE DE BIYA AU PEUPLE BAMUM

M. MEFIRO OUMAROU, ex Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Transports durant son dernier passage à une radio communautaire à Foumban, s’exprimant sur la crise de Bangourain se vantait d’avoir été l’architecte de la victoire du candidat Biya et du RDPC dans le Département du Noun et à l’Ouest. Dans un zèle dont lui seul a le secret, il narguait au passage le Minadt, Atanga Nji et l’UDC au passage dans l’espoir que cela lui donnerait enfin un porte feuille ministériel. Oh que non, cette sortie maladroite l’a plutôt coûté son poste. Il a été remplacé illico presto par M. Njoya Zakariaou, ancien Préfet du Mayo Louti.

A QUOI SERVENT DONC LES GUERRES FRATRICIDES ENTRE CETTE ÉLITE BAMUM AU SEIN DU RDPC SI DEPUIS 1999, ILS N’ONT MÊME PAS UN SEUL PORTE FEUILLE MINISTÉRIEL DANS LE GOUVERNEMENT DE BIYA?

Par le passé, le Département du Noun était habitué à avoir deux ministres. On est en droit de se poser la question légitime celle de savoir à quoi sert en réalité le militantisme Bamum au sein du RDPC. Les plus incrédules parmi l’élite du Département du Noun ont souvent avancé l’imposture selon laquelle c’est L’UDC qui en est la cause de ce dédain présidentiel envers la communauté Bamum. Mais lorsque l’on regarde les autres Départements de la région de l’Ouest, on constate bien qu’ils sont aussi fidèles au SDF mais ont néanmoins des ministres dans le gouvernement.

L’élite Bamum doit réaliser que personne ne devient grand ici bas en dénigrant la valeur de l’autre. Cela est valable sur le terrain politique. La haine contre l’UDC et toutes les campagnes de sabotage de ce parti ne peuvent vous procurer ni les postes ministériels, ni développer le Département du Noun. Il est grand temps de s’inscrire dans une autre dynamique positive où chacun fait prévaloir ses propres compétences sans nécessairement s’en prendre à nos leaders politiques.

Personne n’a besoin d’insulter le roi des Bamum ou le maire de la ville de Foumban pour être promu à un grand poste de responsabilité au Cameroun. Chacun doit désormais plutôt essayer de faire prévaloir ses propres compétences pour bénéficier d’une promotion au sein de l’administration. Ce n’est qu’ainsi que nous parviendrons à la félicité sans plonger dans les luttes fratricides qui ne profitent à personne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.