RÈGLEMENTS DE COMPTE POLITIQUE AU RDPC: CAS DE MOHAMADOU YAKOUBOU

Les batailles observées au sein du RDPC ces derniers temps donnent connotent un pugilat où tous les coups sont permis. Sauf qu’ici, c’est un ring politique qui s’illustre avec les coups bas, les règlements de comptes entre militants d’un même parti, un tatami dans lequel ceux qui ont le vent en poupe sont violemment combattus. Certains militants de ce parti sont victimes de cette réalité parmi lesquels le deuxième adjoint au maire de l’arrondissement de Douala 2 ème, MOHAMADOU YAKOUBOU.

Avant de revenir sur ce dernier, citons d’abord quelques exemples légions qui en ont subi. L »actuel Minduh, KETCHA COURTÈS de son passage à la mairie de Bangangté est devenue l’ennemie jurée du Président du Sénat NIAT NJIFENJI Marcel parcequ’elle lui faisait ombrage avec son dynamisme sur le l’échiquier politique de l’Ouest. Le président du sénat a utilisé son fils Éric NIAT quatrième adjoint de cette commune pour la renverser – elle a eu la chance qu’on l’a nommé Ministre sinon elle devait seulement mettre ses mains sur la tête comme l’accent circonflexe. Dois-je encore vous rappeler que le jeune Maire de Yaoundé 6, Jacques YOKI ONANA est très détesté par le trésorier du RDPC, Gilbert TSIMI EVOUNA qui a voulu lui arracher au forceps sa victoire à la commune pour remettre à Madame Esther EFFA ? Allez savoir le martyr que la cousine de Esther EFFA, receveur municipal à Yaoundé 6 fait subir à l’exécutif Communal en ce qui concerne les salaires et autres indemnités dues à leur fonction. Je vous épargne du cas Pierre KWEMO de la mairie de Bafang ou du maire de Sangmelima André Noël ESSIAN.

Revenons sur El Hadj MOHAMADOU YAKOUBOU, membre suppléant au comité central, deuxième adjoint au maire de Douala 2 ème et par ailleurs président de Alliance Nationale des Jeunes Musulmans du Cameroun (ANJMC). En 2017, ses détracteurs politiques au sein du RDPC, voyant en mal son dynamisme et sa proximité avec la population ont décidé de lui faire la peau. C’est ainsi qu’ils lui ont tendu un guet-appens dans une histoire de mœurs et ont publié ses photos nues sur la toile afin de le fragiliser. Ceci n’ayant eu aucun effet sur sa carrière politique, ils ont récemment profité de son passage à la présidence de la République le 9 janvier dernier lorsqu’il est allé souhaiter les vœux de nouvel an à Paul BIYA pour de nouveau le jeter en pâture. Certains hommes de médias ont a cet effet été mis à la solde pour le villipender comme l’illustre un post qui circule depuis lors sur la toile avec pour titre : UN INTRUS AU PALAIS DE L’UNITÉ : MOHAMADOU YAKOUBOU PRÉSENTE LES VŒUX À PAUL BIYA. Dans le dit post, l’auteur qui a espièglement évité de signer s’offusque contre le deuxième adjoint au maire parce qu’il a présenté les vœux à Paul BIYA alors qu’il n’est que membre suppléant au comité central. Il s’interroge par la suite à savoir comment quelqu’un qui ne réside pas à Yaoundé peut présenter les vœux au président. Faut-il vivre à Yaoundé ou être forcément membre du comité central pour présenter les vœux à Paul BIYA ? Était-il le seul membre suppléant du comité central résident hors de Yaoundé à prendre part à cette cérémonie ?

L’honorable NGAHAN ISSAC, membre suppléant du comité Central et député à Douala. Pourquoi faire une fixation sur lui en laissant ABDOULAYE GADJI, membre suppléant du Comité Central, NGOUTCHIGUE Sylvestre Sénateur dans la Minfi et PDG de Congelcam, ALADJI Yanoussa Issa Maroua, membre du comité central tous résident hors de Yaoundé qui étaient eux aussi à cet événement ?

J’ose croire que jusqu’ici saluer BIYA n’augmente aucune plus-value sur un CV. Dans certains pays la présentation de vœux est un évènement banal où même le fou peut saluer le président.

Rappelons qu’il y’a 14 ans YAKOUBOU a été reçu au palais de l’unité par le chef de l’État et en 2011 lors de son passage à Douala dans le cadre de la campagne électorale, Paul BIYA lui a accordé une audience aucours de laquelle ils ont discuté sur certains points stratégiques. D’où vient-il qu’on crée le mystère autour d’un homme comme tous les autres ? Savez-vous qu’il y a des gens aux qui BIYA le dit absolument rien ?

Malgré son appartement au RDPC, les faits d’armes de YAKOUBOU ont été salué par les grandes personnalités de la sphère internationale notamment : le feu Koffi ATTA ANNAN, Ex Secrétaire Général des Nations Unies ; l’ex Président de la république française, JACQUES CHIRAC ; du Président actuel de la république du Niger, Mouhamadou YOUSSOUFOU ; de l’homme le plus riche du continent africain Aliko DANGOTE et j’en passe

Je m’amuse souvent à demander à ces braves Camerounais travailleurs si on les a obligé de rester au sein du RDPC, ce parti où les sectes et les pratiques magico-anales sont les critères de promotion.

Paul CHOUTA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.