ÉCHEC DU COMITÉ DE DÉSARMEMENT EN AMBAZONIE.

L’ancien gouverneur de la région du Littoral a échoué à la tête du Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration (Cnddr) mis sur pied en novembre 2018, par Paul Biya.

Trois mois après, le bilan est clair, le Comité de Fai Yengo Francis, placé sous l’autorité du Premier ministre dont la mission est, d’accueillir et de désarmer les ex-combattants de la secte islamiste Boko Haram et des groupes armés des régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest; de collecter, de répertorier et de stocker les armes et munitions remises volontairement par les ex-combattants ; de prendre toutes les dispositions appropriées pour la destruction desdites armes, munitions et explosifs, en liaison avec les administrations compétentes a échoué,

– le général Dobekreo a été abattu

– Le capitaine Djonwe a été exécuté

– Des villages ont été détruit

– Des hôpitaux bombardés et même des églises ont été attaquées

bref la situation est devenu incontrôlable.

Les sécessionnistes ont même annoncé cette semaine qu’il avaient le control a 100% de leur capital politique.

Le comble c’est quand l’ancien gouverneur déclare qu’il a été copieusement insulté par les combattants ambaboys au téléphone.

Paul Biya devrais savoir que avant de désarmer on dialogue d’abord.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.