QUI ÉTAIT ANTOINE GIZENGA ?

Gizenga raffolait des jeunes filles

Né le 5 octobre 1925 à Mushiko (Bandundu) et mort le 24 février 2019 à Kinshasa à l’âge de 93 ans, est un homme d’État congolais, Premier ministre de la République démocratique du Congo de 2006 à 2008.

BIOGRAPHIE :

Proche de Patrice Lumumba, chef du Parti solidaire africain (PSA), Antoine Gizenga a été vice-Premier ministre en 1960 et 1961 et Premier ministre de la République libre du Congo en 1961. Son gouvernement à Stanleyville (Kisangani actuelle) a été reconnu par 21 pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe de l’Est en février 1961.

Il a été emprisonné à Bula-Mbemba de janvier 1962 à juillet 1964, il sera libéré après que les membres du MNC-L avec à leur tête Antoine Kiwewa exigent sa libération. Déjà, le 25 septembre 1962, le Sénat avait défié Kasa-Vubu en votant une résolution qui exigeait la libération immédiate d’Antoine Gizenga. Le même jour, une manifestation conjointe MNC/L et PSA est organisée pour la libération de Gizenga.

Le pouvoir réagit fermement : sept députés lumumbistes sont mis aux arrêts le 29 septembre. La mise en congé du Parlement est applaudie par toute la presse. C’est la même réaction au niveau des syndicats importants : UTC, FGTK, CSLC et la redoutable Union générale des étudiants congolais (UGEC), mais qui exigent aussi l’extension de la mesure au gouvernement taxé d’incompétent et de corrompu.

À l’opposé, les partis politiques de l’opposition lumumbiste, majoritaires au Parlement, vont déterrer la hache de guerre. Ils se réunissent du 29 septembre au 3 octobre. Ils vont créer à Léopoldville le Conseil national de libération (CNL) le 3 octobre. Le CNL vise à s’opposer aux mesures prises le 29 septembre et renverser le gouvernement Adoula.

Le CNL, qui sera à la base de la terrible rébellion muleliste, va conquérir durant l’année 1964 les trois-quarts du pays. Et se divisera en deux blocs : le MNL/Gbenye avec Soumialot, Laurent-Désiré Kabila ; et le MNL/Bocheley avec Gizenga, Pauline Lumumba, Pierre Mulele, Lubaya.

À peine Gizenga sortait-il de sa prison de Bula-Mbemba, qu’il créait le Palu le 24 août 1964, ce en dépit du refus obstiné d’autres dirigeants lumumbistes, en l’occurrence, ceux du MNC dont Antoine Kiwewa et Alexandre Mahamba. Pour ces derniers, seul le congrès de chaque parti se devrait de saborder le MNC et le PSA, en vue d’une refonte d’un grand parti des masses, tel avait été le souhait de Patrice Lumumba.

Antoine Gizenga aura trahi le peuple congolais jusqu’à sa vieillesse. Traître et collabo, Antoine Gizenga a toujours trahi le peuple congolais. Antoine Gizenga aura été hélas, toute sa vie une triste ironie dans l’histoire du Bandundu et de la République démocratique du Congo. le Palu, où les Mbum, Yanzi et Mbala ne se sont jamais retrouvés, sauf les Pendé qui ont mangé seuls, est obligé d’être un chien couchant du Pprd pour l’éternité. Médiocrité et médiocratie vont ensemble. Finalement Antoine Gizenga n’est qu’un petit individu, petit mythe crée de tout pièce, que rien dans l’histoire de la République démocratique du Congo ne justifie. Nous avons quand même lit pas mal d’historiens congolais, belges et autres: personne n’a jamais cité un seul haut fait de Gizenga, ce personnage miteux. A la Conférence Nationale tentant maladroitement de se justifier devant le peuple sur des assassinats commis lors de la rébellion à Kisangani… Il a été tout de suite et de manière cinglante contredit par un de ses collaborateurs d’alors; il n’a jamais relevé cette contradiction. Livre d’or, 30 tonnes de diamant, etc, etc, etc. n’ont été que mensonges ou des rêves d’un chat botté !

Favoritisme, la CENI est allé chez Antoine Gizenga pour l’enrôler

Gizenga

A la lecture des accords politiques signés entre Antoine Gizenga et Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale au second tour de l’élection présidentielle Louis Michel 2006, le Palu avait soutenu la candidature de l’Alliance de la Majorité présidentielle–AMP-et avait bénéficié en retour de la Primature: Antoine Gizenga, « Mpuku me Fwa », a été Premier ministre de 2006 à 2008. Il était au pouvoir pendant 21 mois, soit ‎293 jours ! A l’époque, âgé de 83 ans, Antoine Gizenga, avait annoncé sa démission en évoquant son âge. Il a été remplacé à la Primature par son neveu Adolphe Muzito, qui a été Premier ministre du 10 octobre 2008 au 6 mars 2012. Surnommé le « Crésus congolais », l’homme de Gungu s’enrichit de manière exponentielle: plus de 100 villas à Kinshasa, une compagnie aérienne…

Election Louis Michel 2006: Antoine Gizenga fait alliance avec l’imposteur Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale

Gizenga et Kabila

Le Palu et Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere ont renouvelé leur accord en 2011 qui stipulait que le Néron de Kingakati devrait à son tour soutenir le candidat président Palu en 2016.

Or depuis le 19 décembre 2016, Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale est illégitime, sans mandat…il est en plein glissement !

Antoine Gizenga Traître et collabo soutient celui qui trône par défi depuis 17 ans en République démocratique du Congo. Antoine Gizenga de son propre gré, par sa cupidité, entre dans la poubelle de l’histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.