Gabon : La balade du sosie d’Ali BONGO dans Libreville a été organisée par des amateurs(vidéo)

Malgré les menaces, les insultes, les attaques et les intimidations dont je suis l’objet, il est de mon devoir de dire la vérité : le problème du Gabon n’est pas ma personne, je ne suis pas Président de la République (peut-être un jour, s’il plaît à la Providence) mais le problème du Gabon c’est bien la disparition de son Président et son remplacement par un sosie. Ce n’est pas parce que je suis la « plus haute autorité politique » du pays à dénoncer clairement l’utilisation d’un sosie qu’il faut déplacer le débat. J’ignore pourquoi les autres se taisent !

Je vais à nouveau démontrer ici aux services secrets marocains et français qu’ils discutent avec des amateurs au Gabon au vu de la manière dont ils ont baladé le sosie d’Ali BONGO dans les rues de Libreville le février 2029. Ils doivent revoir leur copie et j’attends que Frédéric BONGO et les obamba-batéké me contactent sur cette page pour qu’on se parle les yeux dans les yeux. Vous pouvez aussi me joindre via Watsap au +33 6 89 80 63 96 !

Revenons sur une des séquences vidéos les plus mystérieuses de l’histoire politique du Gabon. Si on a pas affaire à un sosie lors de cette tournée de la voiture noire :

I. Où est passée la garde républicaine ? Où sont passés les Bérets Verts ?

II. La visite du sosie d’Ali Bongo à Libreville a été mal préparée. On voit qu’il ne s’agit pas du protocole habituel du chef de l’État gabonais.

III. Les gardes qui entourent sa voiture ne sont pas des militaires. Un seul d’entre eux semble porter un équipement de radio censé coordonner les mouvements du service de protection. À y regarder de près il s’agit d’un bout de coton qu’il a mis à la dernière minute dans son oreille, à l’approche des caméras et des téléphones portables.

IV. Également, les véhicules qui transportent le corps du faux président n’appartiennent pas au parc automobile de la présidence du Gabon. Les plaques d’immatriculation des voitures de la présidence sont bleus et portent le chiffre 111. La plaque FL–068–AA appartient à une voiture de location.

V. Ainsi L’opération sosie a utilisé des moyens privés pour tromper l’opinion sur l’existence physique du président Ali Bongo à Libreville, a fait voyager un soi-disant chef d’État dans un avion privé et dans un cortège présidentiel privé fabriqué pour l’occasion.

Cette mascarade n’a que trop duré !

B.B.M

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.