DEPUIS LE PAYS BAS, CABRAL LIBII RÉPOND AU PROFESSEUR MINKOA SHE AU SUJET DE L’ABANDON DE POSTE

« Le 23 octobre correspondait exactement à 16 jours après l’élection présidentielle. Et, il était impossible pour moi de me présenter au campus car mon QG de campagne était scellé et mon domicile envahi par la police.

Comment pouvais-je sortir avec un tel déploiement ? depuis que j’ai pris service à l’Université de Yaoundé II-Soa, je n’ai pas de bureau, je n’ai pas d’espace de travail.

Pourtant, j’y vais régulièrement et à chaque fois, je me retrouve en train d’errer dans la cour. Sauf que je ne peux pas passer mon temps à errer dans le campus et je préfère m’occuper à autre chose. Ce d’autant plus que mon patron et moi avions convenu que nous travaillerons beaucoup plus par téléphone »

Cabral Libii

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.