LE DIRECTEUR GENERAL DE LA SOCIETE SOFITOUL EN COMPLICITE AVEC LE JUGE JOEL ALBERT BIAS ENVOIENT UN CAMEROUNAIS EN PRISON DANS LE BUT DE LUI EXTORQUER SON IMMEUBLE.

Ce pays est décidemment perdu. Même certains responsables de la justice ayant compris que le régime est tombé essayent de se tailler la part du lion en spoliant désormais les pauvres camerounais de leurs biens. Aujourd’hui, regardons de prés le cas du patron de SOFITOUL, une entreprise spécialisée dans la vente des billets d’avions appartenant au sieur SIMO KAM RODOLPHE qui a versé beaucoup de millions au magistrat le plus corrompu de la république Joel Albert Bias au Tribunal de première instance dans l’unique but de s’accaparer d’un immeuble situé en plein cœur de Bastos appartenant à sieur FEUSSOUO NEGUEM SIMEON écroué aujourd’hui à la prison centrale de kondengui.

QUE S’EST IL PASSE?

En 2011,le patron de SOFITOUL contacte sieur Feussouo pour louer son immeuble encore en construction au quartier Bastos. Ils vont arrêter le loyer mensuel à 2.500.000Fcfa et le contrat de bail est établi à l’étude de Me Assena Beatrice qui est notaire le 04 novembre 2011.

Seulement, le patron de SOFITOUL qui se propose de verser un cheque de 30 millions de Francs ne précise pas qu’il versera dans cet argent un cheque de 15 millions en bois qui en plus était antidaté. La supercherie étant découverte, sieur Feussouo va attirer l’attention de Simo le patron de SOFITOUL pour lui dire que par cet acte, les travaux de finitions de l’immeuble prendront un retard puisque la totalité du montant n’a plus été versé. C’est ainsi que le cheque sera fractionné en deux de 15 millions chacun. La première partie des travaux correspondant au cheque de 15 millions sera d’ailleurs livrée sans problèmes. Dans l’attente des autres 15 millions, le patron de SOFITOUL constamment tenu informé de l’avancement des travaux va faire une avance de 5 millions au sieur Feussouo en 2012 afin d’engager les finitions.

Seulement, contre toute attente, une semaine après que le patron de SOFITOUL ait remis ces 5 millions au sieur Feussouo, il viendra lui servir une lettre de résiliation de bail, mettant ainsi fin à leur relation contractuelle.

Le 07 septembre 2012,sieur Feussouo est arrêté et enfermé au groupement de gendarmerie ou il passera 14 jours de garde à vue. Déféré devant le procureur, il sera finalement libéré mais le patron de SOFITOUL ne va pas se laisser décourager et va engager une autre plainte contre sieur Feussouo. Cette plainte sera déclarée irrecevable par les motifs de consignation insuffisante et surtout que le contrat de bail n’avait pas été enregistré.

Sous les conseils de ses amis magistrats,le patron du SOFITOUL va cette fois saisir le tribunal correctionnel et porter plainte pour escroquerie à l’encontre de sieur Feussouo par citation directe alors que ce dernier était à l’etranger.Feussouo Neguem Simeon sera finalement condamné en son absence à deux ans d’emprisonnement avec sursis pendant trois ans et à payer au patron de SOFITOUL le montant de 90 millions de francs de Francs pour dommages et intérêts. De l’étranger ou il était, sieur Feussouo est informé et chargera ses avocats de faire opposition à cette décision .Malheureusement pour lui, l’affaire tombera entre les mains du magistrat le plus corrompu de la république Joel Albert Bias qui, après s’être concerté avec le patron de SOFITOUL Simo Kam et ses actionnaires que sont Essomba Jean Claude ,le milliardaire de la présidence et Nathalie Foumane la fille de l’ancien tout puissant conseiller juridique du président de la république, va plutôt alourdir la peine du pauvre Feussouo en le condamnant cette fois ci à 02 ans d’emprisonnement ferme et à 100 millions Cfa de dommages et intérêts à reverser au patron de SOFITOUL.Nous sommes le 12 decembre 2017.

Rentré au Cameroun pour enterrer son papa le 03 décembre dernier, Feussouo est arrêté et déferré à la prison centrale de Kondengui ou il croupit jusqu’à ce jour.

UNE AFFAIRE D’ARRANGEMENT ENTRE COPAINS POUIR VOLER UN INNOCENT…

Notons que plusieurs propositions d’arrangements ont été faites depuis la brigade de gendarmerie. A plusieurs occasions, sieur Feussouo a proposé au patron de SOFITOUL de prendre une indemnisation de 01 an de loyer et ce dernier a toujours refusé réclamant désormais tout l’immeuble. Comment comprendre que pour une affaire civile, on se soit retrouvé au correctionnel pour garder absolument sieur Feussouo en prison et lui faire du chantage pendant qu’il y est. Comment comprendre que pour une décision rendue le 12 décembre 2017,que la décision soit finalement signée le 09 janvier 2019 alors que sieur Feussouo était déjà en prison ? Que dire alors de cette hypothèque obtenue par le patron de SOFITOUL sur l’immeuble du pauvre Feussouo qui croupit aujourd’hui en prison ?.La vérité est simple. Le patron de SOFITOUL Simo Kam et ses partenaires ont fait un arrangement avec le juge le plus corrompu de la république Joel Albert Bias pour spolier Feussouo de son immeuble et de son argent et se le partager entre eux.

Ils sont aujourd’hui entrain de réussir leur coup. Il faut dénoncer le patron de SOFITOUL et son complice le magistrat corrompu Joel Albert Bias par tous les moyens. Nous reviendrons dans les prochains jours sur le cas du juge Albert Bias spécialisé dans la corruption au centre administratif et les différents dossiers qui l’accablent.

BORIS BERTOLT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.