UN PROFESSEUR DES LYCÉES PLACÉ EN DÉTENTION À LA PRISON CENTRALE DE KONDENGUI APRÈS UNE DISPUTE AVEC SON ONCLE COLONEL LORS D’UNE RÉUNION AU VILLAGE.

« TU NE SERAS JAMAIS GÉNÉRAL « .Voilà la phrase maudite qui vaut désormais au sieur ESSOMBA ESSOUMA ÉTIENNE , professeur des lycées et intendant au lycée technique de Mbalmayo d’être détenu en ce moment à la prison centrale de Kondengui.

Tout part d’une réunion familiale entre élites d’un petit village proche de Mbalmayo ou de temps en temps,les fils et filles du coins se retrouvent pour définir une politique de développement pour la contrée.

Lors de la derniere réunion, le Professeur des Lycées Essomba Essouma Étienne va se montrer particulièrement critique vis à vis de ses frères du village qui, selon lui, sont bien placés mais ne font rien pour le village. Il taxe ces derniers nommement , d’egoistes et de personnes qui ne pensent qu’à elles seules et non à la communauté. Il sera davantage dur vis à vis de son oncle ,colonel d’armée qui lui, ne va pas supporter ces propos qu’il trouvera désobligeants de la part de son neveu.Le ton va monter et les engueulades fuseront de toute part . seulement, dans cette montée d’adrénaline, l’enseignant et intendant du lycée technique de Mbalmayo lancera en pleine figure à son oncle et colonel d’armée qu’il ne sera jamais général d’armée au Cameroun.Il continuera en disant à son oncle de colonel qu’on ne l’avait jamais vu venir donner à manger aux villageois.

Pris de colère, l’oncle colonel de l’enseignant prendra la route de Yaoundé ou il déposera une plainte contre son neveu avec les motifs de : « DÉNONCIATION CALOMNIEUSE, INJURES ET DIFFAMATION  » au Tribunal de Première Instance de Yaoundé. Le 10 avril dernier, le pauvre intendant et non moins Secrétaire général de la section du RDPC du Nyong et So’o et ancien directeur de l’école des champions de Madame Chantal Biya à Mbalmayo sera placé sous mandat de dépôt provisoire à la prison centrale de Kondengui.

Depuis lors,le proviseur du Lycée technique de Mbalmayo, la famille et tout le village ont plaidé la clémence auprès de l’oncle colonel en vain. L’oncle colonel dont nous taisons le nom semble plutot décidé à donner une bonne correction à son neveu.

Le pauvre enseignant a introduit une demande de liberté provisoire avec 04 garants qui a été rejetée . Entre-temps, les pauvres élèves en classe d’examen au lycée technique de Mbalmayo ou ce dernier tient pas moins de 04 classes comme enseignant titulaire ne savent plus à quel saint se vouer.

Une audience de cette affaire est programmée dans 03 jours c’est-à-dire le jeudi ,09 mai 2019. Vivement une issue heureuse de cette affaire ,même une liberté sous conditions accordée à cet enseignant pour qu’il aille bâcler l’année scolaire et surtout retrouver son épouse et ses 04 enfants totalement désemparés.

C’EST UN PLAIDOYER CLÉMENT À L’ENDROIT DE NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES.

David Eboutou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.