Les mensonges de la théorie tribaliste du complot Bamiléké pour le vol des terres Ekang-Beti (Réponse au Commissaire Junior ZOGO, Dieudonné Essomba et & Cie)

‘’Kamto a un projet secret de réforme foncière du CAMEROUN, il veut arracher toutes les terres Ekang et du Cameroun pour les donner aux Bamiléké’’. Voilà en bref la manifestation d’une intoxication populiste sortie, le 10 Juillet 2019 dans un Facebook Live, de la bouche du Commissaire de Police, fonctionnaire assermenté, Junior Zogo, et devenue classique dans une énième tentative de soulever les Ekang-Beti des régions Centre, Sud et Est contre Maurice KAMTO, et y geler l’avancée du MRC en pays ‘’Ekang’’.

En réalité, cette calomnie n’est que ce qu’elle est par sa nature, c’est-à-dire une calomnie qui survie dans certaines mentalités anti-bamilékés, rampe tel un cancer, et se réactive chaque fois que les faucons tribalistes du pouvoir ou apparentés se voient montrer la sortie. On l’a vu avec les Anglophones et les Bamiléké aux Présidentielles de 1992, puis en février 2008, lors d’une marche contre la modification de la Constitution masquée par les médias mainstream de Yaoundé en ‘’émeutes de la faim’’. Ces minorité d’élites extrémistes de Yaoundé parlaient des : ‘’envahisseurs venus d’ailleurs’’. Et même, après le putsch manqué d’avril 1984 des populations du Septentrion étaient persécutées, au faciès, dans les services publics, les marchés, insultées, ordonnées de ‘’rentrez-chez eux’’ et menacées d’enlèvement, de torture et de mort.

Contrairement à ce que le Commun des mortels pourrait penser, cette théorie ne vise pas spécialement le Président Kamto, car elle existait avant lui. C’est en réalité une arme de réserve qui vise principalement le dynamisme économique et social des Bamiléké, mais surtout la préservation des fiefs et sanctuaires électoraux, foyers de captation des avantages publics. (Ici, ils comprendront que j’ai prétendu que les Bamiléké sont les plus dynamiques).

Mais de façon socio-identitaire, les tenants ouverts et secrets de cette théorie ne sont pas les Ekang-Beti lambda, mais cette minorité fondamentaliste de la plus haute élites politiques Ekang-beti instrumentalisant la frustration économico-sociale de leur classe moyenne bourgeoise, tous traitres au minimum du bien-être économique et sociale de leurs Communautés, le Bamiléké ne leur servant que de ‘’Bouc Émissaire’’ (Encore de la Juiverie antisémite) pour distraire de leurs ingratitudes historiques envers les leurs, très majoritairement dans le dernier échelon de leur hiérarchie sociale, économique et politique.

Il y a 03 choses qui m’ont toujours frappé, amusé et attristé à la fois chez ceux-là, de cette classe moyenne Ekang-Beti et qui invectivent le plus virulement contre les Bamiléké qu’ils accusent de voler leurs terres, tout en les menaçant de pogroms, de représailles physiques et de destruction de leurs biens : la première c’est que ce mensonge qui veut que seuls les Bamiléké achètent leurs terres au Sud, Centre et à l’Est comme si les les Sawa, les Bassa’a, les Eton, les Mbamois, les Nordistes, les Anglophones, les Maka’a, les Bamouns et même les Ekang n’achètent pas la terre !!! Très drôle ! La deuxième c’est que, dans la majorité des cas, ces calomniateurs n’ont même pas de terres, n’en n’ont jamais eu ou en ont très peu ; car les vrais propriétaires fonciers ne parlent pas beaucoup pour ne pas froisser celui qui peut acheter. Et la troisième, c’est qu’ils vivent dans un autre gros fantasme, celui qui les illusionne que les Bamiléké sont les plus gros propriétaires des terres Ekang-Beti. Ce qui est ‘’TROP’’faux. Les Bamiléké sont peut-être ceux qui recherchent le plus la terre, mais ce ne sont pas les plus grands accapareurs des terres des populations du Centre, Sud et Est du Cameroun.

Ce sont également ces mêmes complotistes qui font survire L’AUTRE INTOX SELON LAQUELLE LES ‘’BAMILEKE’’ N’AIMENT PAS VENDRE LEURS TERRES DE L’OUEST, qu’ils ont trompé leurs grands-parents dans l’acquisition d’un petit 500m2 et qu’ils n’achetaient pas le terrain a juste prix, etc…. Des balivernes qui ne tiennent pas la route pour peu qu’on décide d’observer tout simplement les faits. Et rien que les faits.

La région de l’Ouest est la plus petite des 10 régions du Cameroun, elle mesure 13.892 km2, ; dans cette superficie, le Noun qui est un département que l’UNC/RDPC a ‘’dé-bamikilisé’’ est 7.687 km2. Ce qui veut dire que les autres départements reconnus comme ‘’purement bamiléké’’ à savoir : le Bamboutos (1.173km2), le Haut-Nkam (958km2), les Hauts-Plateaux (415km2), le Koung-Khi (353km2), la Menoua (1.380km2), la Mifi (402km2) et le Ndé (1.524km2) se partagent moins de 50% de l’Ouest ; illustré autrement, le département du Nyong & Mfoumou (6.172km2) en pays Ekamg-béti dans la région du Centre englobe à lui seul les 7 autres départements ‘’Bamiléké’’, ces derniers ne dépassant que de 33km2 ; réalité quasi-identique (mais avec quelques départements ‘’bamiléké’’ en moins) pour la Mefou-Akono (1.329km2), la Mefou Afamba (3.338km2), la Lékié (2.989km2) et le Nyong et Nso’o (3.581km2). J’ai évité exprès de parler de la Haute-Sanaga, chez les Nanga-Eboko (11 854km2, département valant quasiment la région de l’Ouest).

En pays Ekang-Fang-Bulu dans la région du Sud, c’est toujours la même réalité du département valant plusieurs départements ‘’Bamiléké’’ : Mvila (8697km2), Vallée-du-Ntem (8697km2), Océan (11.280km2). Et quant au Dja-et-Lobo du Sud (19.911km2), il exprime, à minima, une autre réalité en Pays Maka’a dans la région de l’Est, à savoir qu’un seul département peut valoir plus toute une région Kadey (15.884km2), voire plus de son double : Lom&Djerem (26.345km2), Boumba&Ngoko (30.389km2), et Haut-Nyong (36. 384km2).

Attention, ceci n’est pas une complainte ou une indignation, mais tout simplement un effort pour faire comprendre amicalement que les Bamilékés ne vendent pas le terrain, non par mauvaise volonté ou xénophobie, (encore qu’à l’Ouest, il y’en a qui vendent malgré tout). Les Bam’s vendent peu le terrain tout simplement parce qu’ils n’en ont pas ! On ne peut pas vendre ce qu’on a pas. La preuve, là où ils ont acquis du terrain, ils peuvent le revendre. Donc, il faudrait que les haineux anti-Bamiléké les accusent de tout, sauf de ne pas vouloir vendre leur terrain qui d’ailleurs n’intéressent pas le commun des Camerounais (car montagneux, moins fertiles, peu urbanisés et sans grand rôle politico-administratif ou économique comme Yaoundé ou Douala, et jadis Nkongsamba). Est-ce qu’un Ekang-beti du Centre-Sud-Est peut accepter vivre, avec sa famille et descendance, dans un endroit pareil où il n’a d’ailleurs presque jamais demandé le terrain avant de se voir rejeté ? Je ne le pense pas. Les gens ne demandent pas à acheter les terrains à l’Ouest tout simplement parce qu’il n’y a presque rien à acheter. Donc, vraiment en toute fraternité que cette accusation non-fondée cesse.

MAINTENANT PARLONS DE CEUX QUI SPOLIENT VOS TERRES, car je dois l’avouer, ce phénomène existe, il est réel. Et c’est une injustice que je condamne et pour laquelle je réclame réparations pour vous. Ce que je rejette, c’est l’accusation à ethnie chercheuse. Oui, parlons des voleurs de vos terres.

Vous, habitants du Centre, Sud et Est, vous savez très bien les 03 visages qui ont arraché et arrachent vos terres par la tromperie, l’intimidation et la violence, ce ne sont pas les Bamiléké, ni les Anglophones, ni même les ‘’Allogènes’’. Ce sont : l’Eglise Catholique, puis vos enfants hauts gradés de l’Armée, la Gendarmerie et de la Police dont certains ont carrément des forêts vierges et des espaces de fleuve, et enfin ce sont vos enfants de la Haute Administration territoriale et Judiciaire. Tous affairistes !

Et Comment l’escroquerie de vos Grands-Parents et Parents se passaient et se passent encore ? Caricaturons : les Prêtres appuyés par le pouvoir colonial en complicité passive ou active de certains Chefs traditionnels s’arrogeaient les terres en même temps que les colons y installaient leur centre de commandement. Et en retour ils vous faisaient la promesse de vous baptiser, d’accepter votre enfant au Grand-Séminaire pour qu’il devienne prêtre, ou plus cyniquement encore, il vous donnait la certitude que la superficie de vos terres que vous céderez correspondra à votre superficie de terre au Paradis ! Où est le Bamiléké là-dedans ? Kamto était-il même déjà né ? Je ne connais pas en ce jour de 2019 un seul hectare Ekang-Beti ou même Bassa’a (parmi des milliers) appartenant à l’Eglise et écoles catholiques qui ne fasse l’objet de contestation par les descendants d’ancêtres abusés, mais lesquels descendants préfèrent s’acharner sur un pauvre 250m2 honnêtement acheté par un Bamiléké juste pour sa maison familiale ou une petite menuiserie. Vous avez vu la même église catholique aller jusqu’à poser ses croix sur les lieux saints des religions traditionnelles (Mont Eloundem et Mont-Febe à Yaoundé, Ngok-Lituba en pays Bassa’a). Les Bamiléké animistes, ‘’eux pour eux quoi là-dedans’’ ?

Quant à vos fils de la haute administration militaire, territoriale et judiciaire, c’est eux-mêmes, non sans vous cacher des informations essentielles qui valoriseraient votre terrain, qui viennent vous tromper de leur céder vos milliers d’hectares non-titrés contre la promesse de pistonner un de vos enfants dans un concours d’entrée dans l’Armée, la Gendarmerie, la Police, les Douanes, la Magistrature ou l’Administration Publique. Et lorsqu’il faut vous indemniser, pour les cas d’utilité publique, ils font ce qu’aucun Bamiléké administrateur civil ne peut avoir le courage satanique d’oser hors de sa région : racheter à vil prix (les plus gentils) vos terres, ou vous y déguerpir par la force publique, mettre le nom de leurs enfants, copains et coquins sur les nouveaux titres fonciers et entamer les procédures d’indemnisation, non sans manquer de détourner encore les miettes qu’ils vous donnent par pitié ; c’est-à-dire que vous perdez vos terres, votre source de vie, de revenue et votre indemnisation. Attention, je n’ai pas sous-entendu que les Bamiléké administrateurs civils sont vertueux, mais je dis qu’aucun bamiléké ne peut oser un coup pareil hors de sa localité. Le risque politique serait trop grand pour sa carrière administrative qui dépend de l’Elite du Sud-Centre. D’ailleurs, je ne connais pas jusqu’ici un fonctionnaire bamiléké arrêté dans les procédures d’enquête pour les indemnisations frauduleuses pour le Port en Eau Profonde de Kribi. Les Grassfields y donc ont quelle responsabilité dans le vol de vos terres ?

Voilà les Faits. Maintenant, illustrons : J’ai écouté, il y a près de 03 ans à la télévision, un autochtone béti du quartier appelé : ‘’Golf’’ à Yaoundé qui se plaignait que sa famille avait été abusée dans la vente des terrains transformée par la suite en un des espaces les plus chics et chers de Yaoundé (350.000frs le m2),. Sans vouloir lui donner raison ou tort, j’aimerais juste qu’on me dise si c’est les Bamiléké qui étaient en réalité la cause de sa déception.

Continuons. En Mars 2019, les Camerounais de l’intérieur et de la diaspora ont vu une veuve, Mme NDINGUE, (Ah, comme ce nom Littoral sonne Ekang !) se coucher au sol préférant se faire écraser par un caterpillar que d’abandonner un terrain de plus de 5000m2 léguée par son mari que trois ‘’gros porcs bamiléké zoophiles’’: le Dschang Tsimi Evouna, délégué de la Communauté Urbaine de Yaoundé, le Mbouda Basile Atangana Kouna, ancien Ministre emprisonné et le Bafang Jean-Pierre Amougou Belinga, Patron de Vision 4TV voulaient lui arracher par ruse, trafic d’influence et violence. N’eut été la chaine de télévision ‘’tribaliste et génocidaire’’ ekang-beti, Equinox Tv, cette maman serait sans soutien et son terrain serait aujourd’hui un tiers la quincaillerie, un tiers, la porcherie, et l’autre tiers un basilique-Vatican du ‘’Moukouagne’’… Vraiment vous les ‘’sans-papiers’’ du MRC-BAS-Ambazonia là hein, craignez Dieu, repentez-vous !

En 2008, Samuel Eto’o, un bassa’a (que vous reconnaissez comme frère quand il faut instrumentaliser l’ethnie de Mpodol contre les Bamiléké) a voulu construire une grande académie Etudes-Sports à Kribi, à l’exemple des Neymar, Ronaldo, Ronaldinho, Messi… dans leur Pays… Coupez les micros : savez-vous que ce sont les sardinards ‘’bamiléké’’ du Sud, dont l’un est décédé aujourd’hui après avoir été maudit par toute une Nation, qui ont saboté ce magnifique projet, finalement accueilli et inauguré au Gabon par le Président Ali Bongo ; et tout cela juste pour une histoire d’ego et de maitresse que le footballeur et le Ministre se disputaient ? Que les Kribiens qui y ont perdu l’opportunité de plus de 1000 emplois directs et indirects, et de sortir de l’enclavement infrastructurel, médiatique national et international osent dire que ce sont les ‘’cochons tontinards’’ du ‘’Guru’’ Kamto qui ont bloqué l’acquisition du terrain de 8Ha à Ebome/Bume, et détourné près de 100 millions de fcfa que le goleador avait déjà versé pour eux, sans être même remboursé.

Ajoutons o2 autre exemples dans Nnanga-Eboko. Coupez encore le micro ! savez-vous qu’en Mai 2011, à cause de la vibrations de jalousie de la ‘’sorcière’’ Mme Kamto Julie qui veut être Première-Dame, comme Maman Chantal Biya M. Joseph FA’A Embolo, un chef de famille avait été injustement emprisonné, racketté et torturé plus de 5mois par un ‘’rat juif’’ de Bamiléké qui avait payé, le Ministre des Domaines et Affaires fonciers, ‘’Bamiléké’’, le Sous-Préfet de Nnanga-Eboko, un ‘’Bamiléké’’, et un ‘’troupeau porcs gendarmes bamiléké’’ tout simplement parce que ce papa ‘’Ekang’’ voulait l’empêcher de faire son ‘’comek’ce de riz Famla’a’’ sur 1050 ha avec les Chinois ?!

Le dernier, il y a de cela 2 ans, j’ai vu au 20h de Canal 2 International un Chef traditionnel Nnanga en colère se plaindre ouvertement de M. Paul Biya parce que ce dernier, pour un projet de manioc, aurait oser céder aux Chinois, sans son autorisation, 100 ha de son terrain. Et il avait dit ceci que je paraphrase : Pourquoi le Président Biya se permet de venir prendre des décisions dans sa chefferie à Nnanga, alors que lui Chef Nnanga ne se permet pas des ingérences dans sa gestion traditionnelle a Mvomeka’a?

Chers Papas et Mamans Ekang-Beti, voilà les faits. Maintenant vérifiez si je les ai inventés comme Junior Zogo, Dieudonné Essomba et bien d’autres inventent, comme les Joseph Owona, leur théorie haineuse sur les intentions et agissements des Bamiléké.

A présent, disons une petite chose en passant à ces frustrés de classe bourgeoise qui ne veulent pas qu’on vendent la terre aux non-Ekang-Beti : Le fait d’empêcher votre ‘’frère’’ de vendre sa terre, ne signifie pas qu’il vous la donnera ; tout comme le fait de chasser du Sud-Centre-Est les propriétaires non-Ekang-Beti de leurs biens ne signifie pas que vous les récupérerez et en jouirez. Quand tu n’as pas de terre, tu n’as pas de terre ! Quand ton frère veut vendre, cela signifie qu’il cherche celui qui va lui donner la somme qu’il veut. Donc, cessez de mourir pour une cause qui ne va vous bénéficier, ni personnellement, ni économiquement, ni socialement, ni politiquement et même historiquement. Si déjà le bien de ton propre frère de sang n’est pas pour toi, et pour lequel il est prêt à te poignarder, ce n’est pas le bien de ton frère imaginaire d’ethnie ou de région que tu pourras avoir. D’ailleurs, personne au Cameroun, ne connait mieux que vous Ekang-Beti, comment le terrain légué par le défunt père peut détruire une fratrie biologique. Et puis, quand un propriétaire foncier veut vendre du terrain, a qui croyez-vous qu’il vendra ? A un Camerounais lambda ‘’allogène’’ qui acceptera son prix ou à son ‘’frère autochtone’’ qui le voudra gratuitement ou un prix moindre que celui proposé par l’‘’allogène’’ ?

Et puis, une fois qu’il a perçu ces millions, parfois des centaines de millions, voire du milliard, qu’est-ce qui l’empêche d’investir ou de réinvestir ? le Kirdi, l’Anglophone, le Mbamois, le Bassa’a, le Mbo’o etc… ? NON. Jean-Pierre Amougou Belinga, un béti, patron de Vision 4Tv, invité en Mai 2019 à l’émission Décryptage a avoué publiquement devoir près d’un milliard au banquier Bamiléké Paul Fokam Kanmogne d’Afriland, crédit pris pour financer ses affaires. Pourquoi donc le bamiléké Fokam prêterait de l’argent a un Béti, si les Bamiléké étaient contre la prospérité économique des Ekang comme a prétendu paradoxalement le même Amougou Belinga dans cette émission d’Ernest Obama ? Détestez même, mais Soyez cohérents !

POUR CE QUI CONCERNE L’ACCUSATION DU VOL DES TERRES PAR LES BAMILEKE ; Qu’on me dise : quel bamiléké avez-vous vu sortir de son Ouest natal, venir arracher les terres des Ekang-Beti et y vivre en toute quiétude en les narguant ? Quelle intimidation peut-il vous faire subir, alors qu’il est dans votre espace, et que vous jouissez des plus hautes connections à la Présidence de la République, dans l’armée, la police, la gendarmerie, la Justice, l’administration territoriale ? Jusqu’à quand peuvent-ils vous menacer, mes frères ‘’tribalistes’’ Ekang ? Oui, quel Bamiléké a volé vos terres ? Qui et Où ? Qui est celui, quelle est la Communauté aussi puissante soit-elle, qui peut vivre en toute sérénité et sécurité avec ses enfants sans armement sur une terre étrangère qu’il a volé à la Communauté locale plus nombreuse ? Ça n’existe nulle part. Si déjà un Etat hyperpuissant comme la sioniste Israël ne parvient pas à vivre en paix parce qu’il n’a pas réglé son ‘’litige foncier’’ (car c’est de cela au fond qu’il s’agit) avec les Palestiniens, mes tontons Ekang-Beti, aidez-moi à voir comment un simple individu, à plus de 400km de son village natal, sans bombe atomique, sur lui peut vous terroriser dans votre propre fief, et jouir dolosivement de vos terres ? Et quand bien même par miracle, il y en aurait eu 1 ou 2 cas, est-ce suffisant pour dire que tous ces centaines de milliers de Bamiléké qui vivent dans le Centre et le Sud ont terrorisé, rusé, arraché les terres ? Avouez-vous donc que votre problème avec les Bamiléké est ailleurs.

Et si vous voulez, rendez-vous dans les tribunaux locaux, accédez aux archives des litiges fonciers, aux affaires pendantes ; c’est vous qui serez surpris de voir que ce sont plutôt vous, ‘’autochtones’’, qui y sont jugées en majorité, pour escroquerie foncière en bandes communautaires organisées, pour abus de confiance, double ou triple vente de terrain a des ‘’allogènes’’ qui pour vous ne sont que Bamiléké, comme s’il n’y avait que les Bamiléké qui achetaient les terrains au Cameroun ! Et très rares sont ces ‘’autochtones’’ qui ont restitué les millions de francs frauduleusement perçus après un flop de vente de terrain, parce que comptant sur la protection de leurs relations familiales, claniques, tribales dans les hautes sphères du RDPC, de la Présidence, de la Justice, de l’Armée, de la Police et de la Gendarmerie…).

MES PARENTS EKANG, voilà quelques exemples que vous pourrez vérifier et juger par vous-même si j’ai essayé de vous distraire. Si vous voulez vraiment récupérer vos terres volées, laissez les Bamilékés, le MRC et KAMTO tranquilles, et adressez-vous à vos enfants affairistes de la haute administration civile et non-civile, mais surtout de l’Eglise Catholique. Mais comme vous avez peur du tribunal, de la cellule militaire et de l’enfer, vous n’oserez pas. Voilà donc la vraie injustice le vrai terrorisme que vous subissez.

A PROPOS DE LA REFORME FONCIERE. Vos propres enfants d’ici et de la Diaspora viennent vous empoisonner l’esprit avec l’intoxication selon laquelle KAMTO veut faire la réforme foncière, arracher vous terres et les donner aux Bamilékés, et vous vous croyez à une manipulation pareille. La réforme foncière de Kamto c’est pour vous aider à protéger vos terres, et à mieux les mettre en valeur, pour éviter aux Camerounais comme qui veulent investir comme vous chez eux, le défaut d’un titre foncier. Combien de fois vos enfants à ‘’Mbeng’’ voulant implémenter des projets agricoles avec leurs partenaires étrangers sur un terrain qu’ils croyaient familiale ont découvert que l’espace ne le leur appartenait plus, mais à la femme d’un Colonel ou l’enfant d’un magistrat local ?

Le Président Kamto a parlé ouvertement, et plus de dix fois, de sa réforme foncière. Il le faisait à toutes les occasions données d’expliquer son Programme Politique. Les vidéos sont en ligne. Son projet de réforme foncière est public, connu, accessible, ce n’est donc pas un secret dévoilé comme l’a fait le sensationnaliste manipulateur Junior Zogo qui y a greffé son procès d’intention; et connaissant l’homme Kamto, le Peuple Camerounais sait que ce n’est pas une décision qu’il prendra dans son bureau. Non, il appellera tous les Chefs des Communautés ethniques du Cameroun, de la région, a la plus petite chefferie de quartier. Ce n’est pas une histoire de décret opaque au risque de déclencher une guerre civile foncière au Cameroun. Que les manipulateurs de la diaspora et de l’intérieur cessent de vous effrayer et tromper.

De toutes les manières, si vous croyez que c’est Kamto qui veut vous déposséder de vos terres et que ce sont les Bamiléké qui les ont confisqués, demandez donc à votre ‘’frère Ekang-Beti’’ Paul Biya, pendant qu’il y est, d’organiser les Etats généraux du Foncier au Cameroun, et surtout de vous donner le résultat. Mais avant, prenez bien des fortifiants, car je suis sûr que beaucoup entreront dans le coma, feront des AVC ou mourront : Vous n’aurez que vos yeux pour pleurer car vous réaliserez que ce que vous croyez être vos terres ont été cédées, louées, hypothéquées ou vendues depuis par vos propres enfants que vous avez éduqué, nourri, soigné, envoyé à l’école et monnayé, pour certains, afin qu’ils aient une place dans l’administration civile et non-civile. Vous ne connaissez pas ce type de vos enfants, j’ai eu peur d’eux le jour ou un autochtone de Mbalmayo, agent immobilier, m’a montré la forêt et une partie du fleuve Nyong en me disant que cela appartenait à un ancien Ministre, son domaine privé quoi !

Je voudrais préciser que n’étant ni anthropologue, ni historien, j’ai pris le concept Ekang-Beti au sens politique et politicien du terme, c’est-à-dire tel que défendu par les Ekang-Beti des réseaux sociaux qui y mettent les populations du Centre, Sud et Est du Cameroun à l’exclusion des Bassa’a et Mbamois. Si cette représentation est correcte, tant mieux, si elle fait polémique tournez-vous vers ceux qui la vendent et l’instrumentalise sur Facebook.

Pour finir, dans un esprit de justice et d’honnêteté, je veux conclure en disant à ces Bamiléké-là qui ont (ou auraient) des projets d’hégémonie sur les autres communautés, et se cachent derrière le MRC, Maurice Kamto…. pour s’activer : Aucune entité ethnique dans l’histoire de l’Humanité ne peut régner dans une Nation pacifiquement éternellement en esclavagisant, en opprimant, en trompant, en maltraitant les autres : à l’extérieur, dans le passé, les supremacistes esclavagistes, racistes, génocidaires, djihadistes arabo-musulmans l’ont compris par force quand ils ont été remplacés par les supremacistes européens, lesquels ont été remplacés par les supremacistes Américains qui aujourd’hui sont remplacés par les supremacistes chinois qui veulent faire la même erreur de leadership.

Et à l’intérieur de notre magnifique Pays, la caste féodaliste ethnico-supremaciste nordiste du temps d’Ahidjo l’ont compris quand elle a été changée par la force de l’Histoire par l’ethnie Ekang-Beti, dont sa minorité supremaciste, 37 ans après, résiste inutilement à la force de l’Histoire, réalisant que cette Histoire ne s’était pas arrêtée. On peut multiplier les exemples partout en Afrique et dans le monde. Quel est ce pouvoir qu’on prend en s’illusionnant de le garder jusqu’à la fin du monde ? dans la vie politique d’une Nation, l’une des seules choses que les groupes humains retient des autres groupes, c’est comment ces autres groupes les ont traitées quand ils étaient en position de pouvoir. Honnêtement et même par égoïsme, je ne vois pas ce que je gagne en voyant les autres Communautés, mes Compatriotes miserer.

Je suis même d’accord pour qu’on vole toutes leurs terres, mais dites-moi donc ce que ça m’apporte concrètement et garantit à moi et mes enfants, jusqu’à la fin de l’Histoire. Oui, dites-moi. Rien. Rien, Rien. Que celui qui vole les terres de ses compatriotes ou les génocide pour leurs investissements ne restent pas mourir.

Faisons donc que les Communautés auprès desquelles nous vivrons toujours soient si contentes de nous qu’elles veuillent toujours nous protéger parce que nous les protégeons et aidons à prospérer ensemble. Evitons les erreurs des extrémistes Ekang et Bamiléké. Respectez la Vie et apaisez les inquiétudes des gens comme ils ont accueilli et protégé nos grands-parents chez eux. Ils n’étaient pas obligés de le faire, même si la Capitale poltique a été mise chez eux. Et de même que le Prophète Muhammad n’est pas Shekau ou Bagdadi, et n’obligent en rien les Musulmans de s’en désolidariser, Nganang n’est pas Kamto et les Bamiléké, tout comme les mythomanes Junior Zogo, Eone Amer Kamer, Dieudonné Essomba, Obama Ernest, Nkou Ateba, Marlene Emvoutou, Calixte Beyala….. ne sont pas les Manguissa, Eton, Bulu, Fang, Beti, Mvele, Nnanga… et n’obligent en rien ces Ethnies… de s’en désolidariser. Si vous ne regardez pas la réalité ainsi, on finira par s’entretuer.

Donc, si vraiment, Si vous Bamilékés Supremacistes fourbes, aimez Maurice Kamto, autant, exigeons-nous de tuer ce lugubre projet de ‘’grand remplacement’’, avec la même ferveur que nous prions les Ekang-Beti du Centre-Sud-Est de savoir identifier avec justesse et justice les causes et les ennemis de leurs prospérités. Ce ne sont pas les Bamiléké qui vous tuent sur vos terres. Telle était le but de cette réflexion. On a qu’un seul Pays, et moi j’aime tous mes Compatriotes avec le même amour. Mais avec une préférence pour les femmes et mes mamans de toutes les régions./-..-

IYO GOGO, @FilledOsiris,

La Fiancée Wadjax Tontinarde de Wilfried d’Ekanga

LaRésistanceC’estdanslTêteDelaSardineQuiTontine

Quelque Part au Wandafutkistan -20/07/2019

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.